Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nathan

  • 2 Samuel 11–12, "David et Bethsabée"

    (Même si la Bible, et les traditions ultérieures, ont idéalisé le roi David,
    certains épisodes peu glorieux de sa vie n'ont pas été censurés...)
    Jean Masys 1562(Bethsabée).jpg
    (Le serviteur de David venant chercher Bethsabée, Jean Masys 1562)

    Second livre de Samuel
    (chapitres 11,1 à 12,25)

    11(1) ... A l'année nouvelle,
    au temps où les rois partent en campagne,
    David envoya Joab, avec ses hommes et tout Israël,
    pour détruire les Ammonites et assiéger Rabba.
    David, lui, resta à Jérusalem.

    (2) Un soir, David se leva de son lit et alla se promener
    sur le toit en terrasse de la maison du roi ;
    de là il aperçut une femme qui se baignait ;
    elle était très belle.
    (3) David envoya prendre des informations sur cette femme.
    On lui dit :
    ——«C'est Bethsabée, fille d'Eliam, femme d'Urie, le Hittite.»
    (4) David envoya des messagers la chercher.
    Elle se rendit auprès de lui,
    et il coucha avec elle alors qu'elle se consacrait
    pour se purifier de son impureté ;
    puis elle rentra chez elle.

    (5) La femme fut enceinte ; elle fit dire à David :
    ——«Je suis enceinte.»
    (6) Alors David fit dire à Joab :
    ——«Envoie-moi Urie, le Hittite ; et Joab envoya Urie à David.»
    (7) Urie se rendit auprès de David,
    qui lui demanda comment allait Joab,
    comment allait le peuple et comment allait la guerre.
    (8) Puis David dit à Urie :
    ——«Descends donc chez toi te laver les pieds.»
    Urie sortit de la maison du roi, suivi d'un présent du roi.
    (9) Mais Urie se coucha à l'entrée de la maison du roi,
    avec tous les hommes de la garde,
    et il ne descendit pas chez lui.
    (10) On vint dire à David :
    ——«Urie n'est pas descendu chez lui.»
    Alors David dit à Urie :
    ——«N'arrives-tu pas de voyage ?
    ——Pourquoi n'es-tu pas descendu chez toi ?»
    (11) Urie répondit à David :
    ——«Le Coffre, Israël et Juda habitent dans des huttes,
    ——mon maître Joab et les hommes campent en rase campagne,
    ——et moi, je rentrerais chez moi pour manger et boire
    ——et pour coucher avec ma femme !
    ——Par ta propre vie, je ne ferai pas une chose pareille !»
    (12) David dit à Urie :
    ——«Reste encore ici aujourd'hui, et demain je te renverrai.»
    Urie resta à Jérusalem ce jour-là et le lendemain.
    (13) David l'invita à manger et à boire devant lui et il l'enivra ;
    le soir, Urie sortit et se coucha avec les hommes de la garde,
    mais il ne descendit pas chez lui.
    (14) Au matin, David écrivit une lettre à Joab
    et l'envoya par l'intermédiaire d'Urie.
    (15) Il écrivit dans cette lettre :
    ——“Placez Urie à la pointe du combat le plus violent
    ——et retirez-vous derrière lui,
    ——afin qu'il soit frappé et qu'il meure.”

    (16) Joab, qui avait observé la ville,
    plaça Urie à un endroit où il savait
    qu'il y avait des adversaires aguerris.
    (17) Les hommes de la ville firent une sortie pour combattre Joab ;
    il en tomba parmi la troupe, parmi les hommes de David,
    et Urie, le Hittite, mourut aussi.
    (18) Joab envoya un messager faire un rapport à David
    sur tout ce qui s'était passé lors du combat.
    (19) Il donna cet ordre au messager :
    ——«Quand tu auras achevé de raconter au roi tous les détails du combat,
    (20)  si la fureur du roi éclate et qu'il te dise :
    ——“Pourquoi êtes-vous allés combattre si près de la ville ?
    ——Ne savez-vous pas qu'on lance des projectiles du haut de la muraille ?
    (21) Qui a tué Abimélek, fils de Yeroub-Bésheth ?
    ——N'est-ce pas une femme qui a lancé sur lui,
    ——du haut de la muraille, une meule de moulin ?
    ——N'est-ce pas ainsi qu'il est mort à Tébets ?
    ——Pourquoi vous êtes-vous approchés de la muraille ?”
    ——Alors tu diras : “Ton serviteur Urie, le Hittite, est mort aussi.” »

    (22) Le messager partit. A son arrivée,
    il fit un rapport à David sur tout ce pour quoi Joab l'avait envoyé.
    (23) Le messager dit à David :
    ——«Ces hommes ont eu l'avantage sur nous ;
    ——ils ont fait une sortie contre nous, à l'extérieur,
    ——et nous les avons repoussés jusqu'à l'entrée de la porte de la ville ;
    (24) on a lancé des projectiles sur tes hommes du haut de la muraille,
    ——et certains de tes hommes sont morts ;
    ——ton serviteur Urie, le Hittite, est mort aussi.»
    (25) David dit au messager :
    ——«Tu parleras ainsi à Joab : “Que cela ne te déplaise pas ;
    ——l'épée dévore tantôt l'un, tantôt l'autre.
    ——Attaque courageusement la ville et rase-la !”
    ——Et toi, encourage-le.»

    (26) La femme d'Urie apprit que son mari était mort,
    et elle se mit à se lamenter sur son époux.
    (27) Quand le deuil fut passé,
    David l'envoya chercher et la recueillit chez lui.
    Elle devint sa femme et lui donna un fils.
    Ce que David avait fait déplut au SEIGNEUR.

    12(1) Le SEIGNEUR envoya Nathan à David.
    Nathan vint à lui et lui dit :
    ——«Il y avait dans une même ville deux hommes,
    ——l'un riche et l'autre pauvre.
    (2)  Le riche avait du petit bétail et du gros bétail en très grande quantité.
    (3)  Le pauvre n'avait rien qu'une petite brebis, qu'il avait achetée ;
    ——il la nourrissait, et elle grandissait chez lui avec ses fils ;
    ——elle mangeait de son pain,
    ——buvait dans sa coupe,
    ——couchait sur son sein.
    ——Elle était pour lui comme une fille.
    (4)  Un voyageur arriva chez l'homme riche ;
    ——comme celui-ci voulait épargner son petit bétail et son gros bétail
    ——pour préparer un repas au voyageur qui était arrivé chez lui,
    ——il prit la brebis du pauvre
    ——et l'apprêta pour l'homme qui était arrivé chez lui.»

    (5) David se mit dans une grande colère contre cet homme ;
    il dit à Nathan :
    ——«Par la vie du SEIGNEUR,
    ——l'homme qui a fait cela mérite la mort !
    (6)  Quant à la brebis, il la compensera au quadruple,
    ——puisqu'il a fait une chose pareille, qu'il n'a pas voulu l'épargner.»
    (7) Alors Nathan dit à David :
    ——«Cet homme-là, c'est toi !
    ——Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d'Israël :
    ——C'est moi qui t'ai conféré l'onction pour que tu sois roi sur Israël,
    ——et c'est moi qui t'ai délivré de la main de Saül ;
    (8)  je t'ai donné la maison de ton seigneur,
    ——j'ai placé sur ton sein les femmes de ton seigneur
    ——et je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda.
    ——Et si cela ne suffisait pas, j'y ajouterais encore !
    (9)  Pourquoi donc as-tu méprisé la parole du
    SEIGNEUR,
    ——en faisant ce qui lui déplaisait ?
    ——Tu as abattu par l'épée Urie, le Hittite ;
    ——tu as pris sa femme pour en faire ta femme,
    ——et lui, tu l'as tué par l'épée des Ammonites.
    (10) Maintenant, l'épée ne s'écartera jamais de ta maison,
    ——parce que tu m'as méprisé
    ——et parce que tu as pris la femme d'Urie, le Hittite,
    ——pour en faire ta femme.»
    (11) Ainsi parle le
    SEIGNEUR :
    ——«Je suscite un malheur contre toi du sein de ta maison ;
    ——je prendrai tes propres femmes sous tes yeux
    ——pour les donner à l'un de tes proches,
    ——et il couchera avec tes femmes sous les yeux de ce soleil.
    (12) Toi, tu as agi en secret, mais moi,
    ——je ferai cela à la face de tout Israël et à la face du soleil.»
    (13) David dit à Nathan :
    ——«J'ai péché contre le SEIGNEUR ! »
    Nathan répondit à David :
    ——«Le SEIGNEUR laisse passer ton péché ; tu ne mourras pas.
    (14) Mais, parce que tu as bafoué le
    SEIGNEUR en cette affaire,
    ——le fils qui t'est né mourra.»
    (15) Puis Nathan s'en alla chez lui.

    Le SEIGNEUR frappa l'enfant
    que la femme d'Urie avait donné à David :
    il tomba malade.
    (16) David rechercha Dieu pour le garçon
    et il se mit à jeûner.
    Rentré chez lui, il passait la nuit couché par terre.
    (17) Les anciens de sa maison insistèrent auprès de lui
    pour qu'il se relève de terre ;
    mais il ne voulut pas et il refusa de manger quoi que ce soit avec eux.
    (18) Le septième jour, l'enfant mourut.
    Les gens de la cour de David avaient peur de lui annoncer
    que l'enfant était mort. Ils disaient :
    ——«Lorsque l'enfant était encore en vie, nous lui avons parlé,
    ——et il ne nous a pas écoutés ; comment pourrions-nous lui dire :
    ——“L'enfant est mort !” Il va très mal réagir.»
    (19) David s'aperçut que ses gens chuchotaient entre eux
    et il comprit que l'enfant était mort.
    Il leur demanda :
    ——«L'enfant est-il mort ?»
    Ils répondirent :
    ——«Il est mort.»
    (20) Alors David se releva de terre.
    Il se lava, se parfuma et changea de vêtements ;
    puis il se rendit à la maison du SEIGNEUR et se prosterna.
    Il rentra ensuite chez lui et demanda qu'on lui serve un repas ;
    il mangea.
    (21) Les gens de sa cour lui dirent :
    ——«Que fais-tu là ?
    ——Quand l'enfant était vivant, tu jeûnais et tu pleurais pour lui ;
    ——et maintenant que l'enfant est mort, tu te lèves et tu manges !»
    (22) Il répondit :
    ——«Lorsque l'enfant était encore en vie, je jeûnais et je pleurais,
    ——car je disais :
    ——“Qui sait si le SEIGNEUR ne me fera pas grâce
    ——et si l'enfant ne vivra pas ?”
    (23) Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je ?
    ——Puis-je le faire revenir ?
    ——C'est moi qui irai le rejoindre ;
    ——lui, il ne me reviendra pas.»

    (24) David consola Bethsabée, sa femme ;
    il alla avec elle, il coucha avec elle.
    Elle mit au monde un fils qu'il appela du nom de Salomon,
    et qui fut aimé du SEIGNEUR.
    (25) Par l'intermédiaire de Nathan, le prophète,
    il l'appela du nom de Yedidia (« Bien-Aimé du SEIGNEUR »),
    à cause du SEIGNEUR. ...

    2 Samuel 11,1—12,25 (traduction : Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—

    En lien avec ce texte, on pourra lire l'article suivant :
    PARABOLÊ, parabole par Patrice Rolin