Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

libération - Page 2

  • Vivre la libération et la résurrection

    anslo.jpg

    Rembrandt - Le pasteur Anslo et sa femme

    Tout se noue et se dénoue à Pâques.
    Ce nœud est présenté par l'écriture biblique comme le passage central.
    On y entre par la célébration de Pessah, où on se souvient de la libération de l'esclavage. On en ressort par la résurrection du Christ, événement fondateur pour ceux qui croient au Christ.

    Lire la suite

  • « Bénie soit entre les femmes Yaël ! »

    200px-Palma_il_Giovane_Giaele_uccide_Sisara.jpg

    Yaël tuant Sisera. Palma il Giovane

    Déclaration réjouissante ! Et fort gênante puisque Yaël est une meurtrière. Comment comprendre qu’une criminelle soit bénie ? La Bible fait-elle l’éloge de la violence ? Va-t-elle même jusqu’à se complaire dans une esthétique de la violence ?

    Une relecture de ce texte (Juges 5,24-30), à tête reposée, s’impose !

     

     

    Lire la suite

  • Théologies et résistances

    Rahab.jpg

    Décidément, la Bible ne nous épargne rien ! Le livre de Josué nous rend témoins de violences inouïes : massacres collectifs, spoliations, le tout au nom de Dieu et avec son aide ! Oui, la Bible ne nous épargne pas. Mais, après tout, pourquoi nous épargnerait-elle ?

    Lire la suite

  • Liberté en dix Paroles et trois mots

    20%20KEES%2010%20ILS%20CHANTENT%20ET%20DANSENT%20.jpg

    Le Décalogue est donné, selon le livre de l’Exode (chapitre 20), à un peuple tout juste libéré et en marche vers un pays où il pourra vivre libre. Il ouvre ainsi pour chaque lecteur un chemin de vie.

    Trois mots, parmi ces Dix Paroles, rythment la marche du croyant sur ce chemin, entre origine et accomplissement, accompagnant la découverte d’une surprenante liberté.

    Lire la suite

  • Démons et démoniaques

    Si, en sortant d’un concert, vous entendez une personne déclarer « C’était divin !», vous comprenez tout de suite ce qu’elle veut exprimer : le sentiment de sublime, de quelque chose qui n’appartient qu’au monde divin. A l’inverse, parlant de la Shoah et des crimes des Nazis, on peut dire que c’était “démoniaque” ; cela veut dire “digne du démon”.

    a6c5a98bedf92831a53e91f209b95a71.jpg
    M.C. Escher

    ——Dans le langage et l’entendement communs, ‘divin’ et ‘démoniaque’ s’opposent en une sorte de symétrie inconciliable. Le mot évoqué dans cet article est souvent traduit dans la Bible par le terme “démon”, qui nous vient du grec sous deux formes : daimôn et daimonion. De quoi ou de qui s’agit-il ?

    Un mot de la Bible,
    par Philippe B. Kabongo-Mbaya ...

    Lire la suite