Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

création - Page 3

  • Jean 1,1-18, “La parole faite chair”

    prologue,prologue de jean,parole,verbe,logos

    ("Au commencement était la Parole", calligraphie de Jane SULLIVAN)

    (Ce poème inaugural qui ouvre le quatrième évangile est souvent désigné comme le "prologue de l'évangile de Jean". Il fait écho aux premiers versets de la Bible, dans le récit de la création en Genèse 1. Le mot ici traduit par "Parole", est rendu dans d'autres traductions par "Verbe" ; dans le texte grec original, il s'agit du mot grec logos.)


    Evangile de Jean 
    (chapitre 1, versets 1 à 18)

    (1) Au commencement était la Parole ;
    ——la Parole était auprès de Dieu ;
    ——la Parole était Dieu.
    (2) Elle était au commencement auprès de Dieu.

    (3) Tout est venu à l'existence par elle,
    ——et rien n'est venu à l'existence sans elle.
    Ce qui est venu à l'existence
    (4) en elle était vie,
    ——et la vie était la lumière des humains.

    (5) La lumière brille dans les ténèbres,
    ——et les ténèbres n'ont pas pu la saisir.

    (6) Survint un homme, envoyé de Dieu, du nom de Jean. 
    (7) Il vint comme témoin,
    ——pour rendre témoignage à la lumière,
    ——afin que tous croient par lui. 
    (8) Ce n'est pas lui qui était la lumière ;
    ——il venait rendre témoignage à la lumière.

    (9) La Parole était la vraie lumière,
    ——celle qui éclaire tout humain
    ——elle venait dans le monde. 

    (10) Elle était dans le monde,
    ——et le monde est venu à l'existence par elle,
    ——mais le monde ne l'a jamais connue. 
    (11) Elle est venue chez elle,
    ——et les siens ne l'ont pas accueillie 
    (12) mais à tous ceux qui l'ont reçue,
    ——elle a donné le pouvoir
    ——de devenir enfants de Dieu
    ——– à ceux qui mettent leur foi en son nom.
    (13) Ceux-là sont nés, non pas du sang,
    ——ni d'une volonté de chair,
    ——ni d'une volonté d'homme, mais de Dieu.

    (14) La Parole est devenue chair ;

    elle a fait sa demeure parmi nous,

    et nous avons vu sa gloire,

    une gloire de Fils unique issu du Père ;

    elle était pleine de grâce et de vérité.

    (15) Jean lui rend témoignage, il s'est écrié :
    ——«C'était de lui que j'ai dit :
    ——“Celui qui vient derrière moi est passé devant moi,
    ——car, avant moi, il était.”

    (16) Nous, en effet, de sa plénitude

    nous avons tous reçu,

    et grâce pour grâce ;

    (17) car la loi a été donnée par Moïse, la grâce

    ——et la vérité sont venues par Jésus-Christ.

    (18) Personne n'a jamais vu Dieu ;

    ——celui qui l'a annoncé,

    ——c'est le Dieu Fils unique

    ——qui est sur le sein du Père. ...

     

    Jean 1,1-18 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)

    —oOOOo—
    Pour écouter la lecture de ce chapitre
    dans la traduction en français fondamental (Parole de Vie)
    cliquer ici <

    —oOOOo—
    En lien avec ce texte, lire la note suivante :
     LOGOS par Henri Persoz
  • Genèse 2—3, “Le jardin d'Eden”

    (Ce passage du début du livre de la Genèse est le second récit biblique de la Création,
    il constitue l'introduction d'une grande fresque qui se déploie jusqu'au chapitre 11)

    medium_Rodin2.2.JPG

    La création, Auguste Rodin


    Livre de la Genèse
    (chapitre 2,verset 4b jusqu'au chapitre 3 verset 24)

    (4b) ... Au jour où le SEIGNEUR Dieu fit la terre et le ciel,
    (5) il n'y avait encore aucun arbuste de la campagne sur la terre,
    et aucune herbe de la campagne ne poussait encore ;
    car le SEIGNEUR Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre,
    et il n'y avait pas d'humain pour la cultiver.
    (6) Mais un flot montait de la terre
    et arrosait toute la surface du sol.
    (7) Le SEIGNEUR Dieu façonna l'humain de la poussière du sol ;
    il insuffla dans ses narines un souffle de vie,
    et l'humain devint un être vivant.
    (8) Le SEIGNEUR Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l'est,
    et il y mit l'humain qu'il avait façonné.
    (9) Le SEIGNEUR Dieu fit pousser de la terre toutes sortes
    d'arbres agréables à voir et bons pour la nourriture,
    ainsi que l'arbre de la vie au milieu du jardin,
    et l'arbre de la connaissance du bonheur et du malheur.

    (10) Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin,
    et de là il se divisait en quatre bras.
    (11) Le nom du premier est Pishôn ;
    c'est celui qui contourne tout le pays de Havila,
    où l'on trouve l'or
    (12) – et l'or de ce pays est bon.
    Là se trouvent aussi le bdellium et la pierre d'onyx.
    (13) Le nom du deuxième fleuve est Guihôn ;
    c'est celui qui contourne tout le pays de Koush.
    (14) Le nom du troisième fleuve est le Tigre ;
    c'est celui qui coule à l'est de l'Assyrie.
    Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate.

    (15) Le SEIGNEUR Dieu prit l'humain et le plaça
    dans le jardin d'Eden pour le cultiver et pour le garder.
    (16) Le SEIGNEUR Dieu ordonna à l'humain :
    ———«Tu pourras manger de tout arbre du jardin ;
    (17)——mais tu ne mangeras pas de l'arbre
    ———de la connaissance du bonheur et du malheur,
    ———car le jour où tu en mangeras, de mort tu mourras.»
    (18) Le SEIGNEUR Dieu dit :
    ———«Il n'est pas bon que l'humain soit seul,
    ———je vais lui faire une aide qui sera son vis-à-vis
    (19) Le SEIGNEUR Dieu façonna de la terre
    tous les animaux de la campagne et tous les oiseaux du ciel.
    Il les amena vers l'humain pour voir comment il les appellerait,
    afin que tout être vivant porte le nom dont l'humain l'appellerait.
    (20) L'humain appela de leurs noms toutes les bêtes,
    les oiseaux du ciel et tous les animaux de la campagne ;
    mais, pour un humain, il ne trouva pas d'aide qui fût son vis-à-vis.
    (21) Alors le SEIGNEUR Dieu fit tomber une torpeur sur l'humain,
    qui s'endormit ; il prit un de ses côtés et referma la chair à sa place.
    (22) Le SEIGNEUR Dieu forma une femme du côté
    qu'il avait pris à l'humain, et il l'amena vers l'humain.
    (23) L'humain dit :
    ———«Cette fois c'est l'os de mes os, la chair de ma chair.
    ———Celle-ci, on l'appellera “femme”, car c'est de l'homme
    ———qu'elle a été prise.»
    (24) C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère
    et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

    (25) Ils étaient tous les deux nus, l'homme et sa femme,
    et ils n'en avaient pas honte.

    Chapitre 3

    (1) Le serpent était le plus avisé de tous les animaux de la campagne
    que le
    SEIGNEUR Dieu avait faits. Il dit à la femme :
    ———«Vraiment, Dieu a-t-il dit
    ———“Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin !” ?»
    (2) La femme dit au serpent :
    ———«Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin.
    (3)——Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin,
    ———Dieu a dit : “Vous n'en mangerez pas,
    ———vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez !”»
    (4) Alors le serpent dit à la femme :
    ———«Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !
    (5)——Dieu le sait : le jour où vous en mangerez,
    ———vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux
    ———connaissant ce qui est bon ou mauvais.»
    (6) La femme vit que l'arbre était bon pour la nourriture et plaisant pour la vue,
    qu'il était, cet arbre, désirable pour le discernement.
    Elle prit de son fruit et en mangea ;
    elle en donna aussi à son homme qui était avec elle,
    et il en mangea.
    (7) Leurs yeux à tous les deux s'ouvrirent,
    et ils surent qu'ils étaient nus.
    Ils cousirent des feuilles de figuier pour se faire des pagnes.
    (8) Alors ils entendirent le
    SEIGNEUR Dieu
    qui parcourait le jardin avec la brise du soir.
    L'humain et sa femme allèrent se cacher parmi les arbres du jardin
    pour ne pas être vus par le
    SEIGNEUR Dieu.
    (9) Le
    SEIGNEUR Dieu appela l'humain ; il lui dit :
    ———«Où es-tu ?»
    (10) Il répondit :
    ———«Je t'ai entendu dans le jardin et j'ai eu peur,
    ———parce que j'étais nu ; je me suis donc caché.»
    (11) Il
    (Dieu) reprit :
    ———«Qui t'a dit que tu étais nu ?
    ———Aurais-tu mangé de l'arbre
    ———dont je t'avais défendu de manger ?»
    (12) L'humain répondit :
    ———«C'est la femme que tu as mise auprès de moi
    ———qui m'a donné de l'arbre, et j'ai mangé.»
    (13) Le
    SEIGNEUR Dieu dit à la femme :
    ———«Pourquoi as-tu fait cela ?»
    La femme répondit :
    ———«C'est le serpent qui m'a trompée, et j'ai mangé.»
    (14) Le
    SEIGNEUR Dieu dit au serpent :
    ———«Puisque tu as fait cela, tu seras maudit
    ———entre toutes les bêtes et tous les animaux de la campagne,
    ———tu te déplaceras sur ton ventre
    ———et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
    (15)—-Je mettrai de l'hostilité entre toi et la femme,
    ———entre ta descendance et sa descendance :
    ———celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui mordras le talon.»
    (16) A la femme, il dit :
    ———«Je multiplierai la peine de tes grossesses.
    ———C'est dans la peine que tu mettras des fils au monde.
    ———Ton désir se portera vers ton mari, et lui, il te dominera.»
    (17) A Adam, il dit :
    ———«Puisque tu as écouté ta femme
    ———et que tu as mangé de l'arbre
    ———dont je t'avais défendu de manger,
    ———la terre sera maudite à cause de toi ;
    ———c'est avec peine que tu en tireras ta nourriture
    ———tous les jours de ta vie.
    (18)—-Elle fera pousser pour toi des épines et des chardons,
    ———et tu mangeras l'herbe de la campagne.
    (19)—-C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain,
    ———jusqu'à ce que tu retournes au sol,
    ———puisque c'est de là que tu as été pris ;
    ———car tu es poussière, et tu retourneras à la poussière.»

    (20) L'humain appela sa femme du nom d'Eve (≈“Vivante”),
    car elle est devenue la mère de tous les vivants.
    (21) Le
    SEIGNEUR Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau,
    dont il les revêtit.
    (22) Le
    SEIGNEUR Dieu dit :
    ———«L'humain est devenu comme l'un de nous
    ———pour la connaissance de ce qui est bon ou mauvais.
    ———Que maintenant il ne tende pas la main
    ———pour prendre aussi de l'arbre de la vie,
    ———en manger et vivre toujours !»
    (23) Le
    SEIGNEUR Dieu le renvoya du jardin d'Eden,
    pour qu'il cultive la terre d'où il avait été pris.
    (24) Après avoir chassé l'humain,
    il posta, à l'est du jardin d'Eden, les keroubim
    et l'épée flamboyante qui tournoie,
    pour garder le chemin de l'arbre de la vie. …

    Genèse 2–3 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte fondateur
    sont régulièrement mises en ligne.


    D'ores et déjà, consultez les notes suivantes :
    PARADEISOS, paradis
    ADAM, humain
    EPITHYMIA, convoitise
    «J'ai pris peur car j'étais nu»
    Que se passe-t-il au jardin d'Eden ?
    Au commencement, c'est toujours la même chose …
    Eve
    A l'aide !
    Eve, La moitié d'un humain
    Une animation sympa...

  • Genèse 1, “Les sept jours de la création”

    (Ce récit qui ouvre le premier livre de la Bible n'est pas le seul à évoquer la Création. De nombreux autres textes l'évoquent de façons différentes, toujours pour traiter d'enjeux existentiels pour leurs auteurs et leurs lecteurs ; lire Genèse 2,4—3,24 ; Psaumes 8 ; 74,14-17 ; 89,10-11 ; 104 ; Esaïe 27,1 ; 40 ; 51,9-10 ; Job 26,12-14 ; 38—39 ; etc)

    e8b57d9101587d5a66fae21948f710d7.jpg
    Jérôme BOSCH, triptyque de la création (fermé : Genèse 1,2)


    Livre de la Genèse
    (chapitre 1,verset 1 jusqu'au chapitre 2 verset 4a)


    Chapitre 1
    (1) Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
    (2) La terre était un chaos, elle était vide ;
    il y avait des ténèbres au-dessus de l'abîme,
    et le souffle de Dieu tournoyait au-dessus des eaux.

    (3) Dieu dit :
    ——«Qu'il y ait de la lumière !»
    Et il y eut de la lumière.
    (4) Dieu vit que la lumière était bonne,
    et Dieu sépara la lumière et les ténèbres.
    (5) Dieu appela la lumière ‘jour’, et il appela les ténèbres ‘nuit’.
    Il y eut un soir et il y eut un matin : premier jour.

    (6) Dieu dit :
    ——«Qu'il y ait une voûte au milieu des eaux
    ——pour séparer les eaux des eaux !»
    (7) Dieu fit la voûte ;
    il sépara les eaux qui sont au-dessous de la voûte
    et les eaux qui sont au-dessus de la voûte.
    Il en fut ainsi.
    (8) Dieu appela la voûte ‘ciel ’.
    Il y eut un soir et il y eut un matin : deuxième jour.

    (9) Dieu dit :
    ——«Que les eaux qui sont au-dessous du ciel
    ——s'amassent en un seul lieu,
    ——et que la terre ferme apparaisse !»
    Il en fut ainsi.
    (10) Dieu appela la terre ferme ‘terre ’,
    et il appela la masse des eaux ‘mer’.
    Dieu vit que cela était bon.
    (11) Dieu dit :
    ——«Que la terre donne de la verdure,
    ——de l'herbe porteuse de semence,
    ——des arbres fruitiers qui portent sur la terre du fruit
    ——selon leurs espèces et qui ont en eux leur semence !»
    Il en fut ainsi.
    (12) La terre produisit de la verdure,

    ——de l'herbe porteuse de semence selon ses espèces
    ——et des arbres qui portent du fruit 
    ——et qui ont en eux leur semence selon leurs espèces.
    Dieu vit que cela était bon.
    (13) Il y eut un soir et il y eut un matin : troisième jour.

    (14) Dieu dit :
    ——«Qu'il y ait des luminaires dans la voûte céleste
    ——pour séparer le jour et la nuit !
    ——Qu'ils servent de signes
    ——pour marquer les rencontres festives,
    ——les jours et les années,
    (15) qu'ils servent de luminaires dans la voûte céleste
    ——pour éclairer la terre !»
    Il en fut ainsi.
    (16) Dieu fit les deux grands luminaires,
    le grand luminaire pour dominer le jour
    et le petit luminaire pour dominer la nuit, ainsi que les étoiles.
    (17) Dieu les plaça dans la voûte céleste pour éclairer la terre,
    (18) pour dominer le jour et la nuit,
    et pour séparer la lumière et les ténèbres.
    Dieu vit que cela était bon.
    (19) Il y eut un soir et il y eut un matin : quatrième jour.

    (20) Dieu dit :
    ——«Que les eaux grouillent de petites bêtes, d'êtres vivants,
    ——et que des oiseaux volent au-dessus de la terre,
    ——face à la voûte céleste !»
    (21) Dieu créa les grands monstres marins
    et tous les êtres vivants qui fourmillent,
    dont les eaux se mirent à grouiller,
    selon leurs espèces, ainsi que tout oiseau selon ses espèces.
    Dieu vit que cela était bon.
    (22) Dieu les bénit en disant :
    ——«Soyez féconds, multipliez-vous
    ——et remplissez les eaux des mers ;
    ——et que les oiseaux se multiplient sur la terre !»
    (23) Il y eut un soir et il y eut un matin : cinquième jour.

    (24) Dieu dit :
    ——«Que la terre produise des êtres vivants selon leurs espèces :
    ——bétail, bestioles, animaux sauvages,
    ——chacun selon ses espèces !»
    Il en fut ainsi.
    (25) Dieu fit les animaux sauvages selon leurs espèces,
    le bétail selon son espèce,
    et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce.
    Dieu vit que cela était bon.
    (26) Dieu dit :
    ——«Faisons les humains à notre image,
    ——selon notre ressemblance,
    ——pour qu'ils dominent sur les poissons de la mer,
    ——sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre
    ——et sur toutes les bestioles qui fourmillent sur la terre.»
    (27) Dieu créa les humains à son image :
    il les créa à l'image de Dieu ;
    homme et femme il les créa.
    (28) Dieu les bénit ; Dieu leur dit :
    ——«Soyez féconds, multipliez-vous,
    ——remplissez la terre et soumettez-la.
    ——Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel
    ——et sur tous les animaux qui fourmillent sur la terre.»
    (29) Dieu dit :
    ——«Je vous donne toute herbe porteuse de semence
    ——sur toute la terre,
    ——et tout arbre fruitier porteur de semence ;
    ——ce sera votre nourriture.
    (30) A tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel,
    ——à tout ce qui fourmille sur la terre et qui a souffle de vie,
    ——je donne toute herbe verte pour nourriture.»
    Il en fut ainsi.
    (31) Dieu vit alors tout ce qu'il avait fait : c'était très bon.
    Il y eut un soir et il y eut un matin : le sixième jour.

    Chapitre 2
    (1) Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée.
    (2) Le septième jour,
    Dieu avait achevé tout le travail qu'il avait fait ;
    le septième jour,
    il se reposa de tout le travail qu'il avait fait.
    (3) Dieu bénit le septième jour et en fit un jour consacré,
    car en ce jour Dieu se reposa de tout le travail
    qu'il avait fait en créant.
    (4a) Voilà la généalogie du ciel et de la terre,
    quand ils furent créés. ...


    Genèse 1,1—2,4a (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    Lire la suite en Genèse 2—3 ...
    3c878c348f688ae7ef4bdfe6c5e7523a.jpg
    ———Jérôme BOSCH, triptyque de la création
    ——(panneau gauche ouvert : Genèse 2)


    —oOOOo—

    En lien avec ce texte, consultez les notes suivantes :
    • Tohu-bohu
    La symbolique de l'eau