Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Textes de la Bible - Page 5

  • Luc 24,13-35, “Les pélerins d'Emmaüs”

    b869aa7ddec0c639e127629921edaa99.jpg
    ———————————Les dsciples d'Emmaüs, Gustave DORE
    (Cet épisode, propre à l'évangile de Luc, se déroule le dimanche, premier jour de la semaine, après que des femmes aient rapporté aux disciples leur expérience du tombeau vide)

    Evangile de Luc
    (chapitre 24, versets 13 à 35)


    (13) ... Or, ce même jour,
    deux des disciples se rendaient
    à un village du nom d'Emmaüs,
    à soixante stades de Jérusalem,
    (14) et ils s'entretenaient de tout ce qui s'était passé.
    (15) Pendant qu'ils s'entretenaient et débattaient,
    Jésus lui-même s'approcha et fit route avec eux.
    (16) Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

    (17) Il leur dit :
    ——«Quels sont ces propos
    ——que vous échangez en marchant ?»
    Ils s'arrêtèrent, l'air sombre.
    (18) L'un d'eux, nommé Cléopas, lui répondit :
    ——«Es-tu le seul qui,
    ——tout en séjournant à Jérusalem,
    ——ne sache pas ce qui s'y est produit ces jours-ci ?»
    (19) «Quoi ?» leur dit-il.
    Ils lui répondirent :
    ——«Ce qui concerne Jésus le Nazaréen,
    ——qui était un prophète puissant en œuvre
    ——et en parole devant Dieu et devant tout le peuple,
    (20) comment nos grands prêtres et nos chefs l'ont livré
    ——pour qu'il soit condamné à mort et l'ont crucifié.
    (21) Nous espérions que ce serait lui
    ——qui apporterait la rédemption à Israël,
    ——mais avec tout cela,
    ——c'est aujourd'hui le troisième jour depuis
    ——que ces événements se sont produits.
    (22) Il est vrai que quelques femmes d'entre nous
    ——nous ont stupéfiés ;
    ——elles se sont rendues de bon matin au tombeau et,
    (23) n'ayant pas trouvé son corps,
    ——elles sont venues dire qu'elles avaient eu
    ——une vision d'anges qui le disaient vivant.
    (24) Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés
    ——au tombeau, et ils ont trouvé les choses
    ——tout comme les femmes l'avaient dit ;
    ——mais lui, ils ne l'ont pas vu.»
    (25) Alors il leur dit :
    ——«Que vous êtes stupides !
    ——Comme votre cœur est lent à croire
    ——tout ce qu'ont dit les prophètes !
    (26) Le Christ ne devait-il pas souffrir de la sorte
    ——pour entrer dans sa gloire ?»
    (27) Et, commençant par Moïse et par tous les Prophètes,
    il leur fit l'interprétation de ce qui,
    dans toutes les Ecritures, le concernait.

    (28) Lorsqu'ils approchèrent du village où ils allaient,
    il parut vouloir aller plus loin.
    (29) Mais ils le pressèrent, en disant :
    ——«Reste avec nous, car le soir approche,
    ——le jour est déjà sur son déclin».
    ——Il entra, pour demeurer avec eux.
    (30) Une fois installé à table avec eux,
    il prit le pain et prononça la bénédiction ;
    puis il le rompit et le leur donna.
    (31) Alors leurs yeux s'ouvrirent et ils le reconnurent ;
    mais il disparut de devant eux.
    e28a0e3c6ca28209073a6cb42f7eab71.jpg
    (32) Et ils se dirent l'un à l'autre :
    ——«Notre cœur ne brûlait-il pas en nous,
    ——lorsqu'il nous parlait en chemin
    ——et nous ouvrait le sens des Ecritures ?»

    (33) Ils se levèrent à ce moment même,
    retournèrent à Jérusalem
    et trouvèrent assemblés les Onze
    et ceux qui étaient avec eux,
    (34) qui leur dirent :
    ——«Le Seigneur s'est réellement réveillé,
    ——et il est apparu à Simon !»
    (35) Ils racontèrent ce qui leur était arrivé en chemin,
    et comment il s'était fait reconnaître d'eux
    en rompant le pain. ...


    Luc 24,13-35 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez la note suivante :
    • ODOS, le chemin, par Dominique Hernandez

  • Luc 23,33-43

    (Si, comme Luc, Matthieu et Marc évoquent la crucifixion de deux brigands de part et d'autre de Jésus, L'évangéliste Luc est le seul à développer un dialogue entre les trois crucifiés dans les versets 39 à 43)

    Evangile de Luc
    (chapitre 23, versets 33 à 43)


    (33) ... Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé le Crâne,
    —-ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs,
    —-l'un à droite et l'autre à gauche.
    (34) [Jésus disait : Père, pardonne-leur,
    —-car ils ne savent pas ce qu'ils font.]
    —-Ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort.
    (35) Le peuple se tenait là et regardait.
    —-Quant aux chefs, ils le tournaient en dérision en disant :
    ———«Il en a sauvé d'autres; qu'il se sauve lui-même,
    ——— s'il est le Christ de Dieu, celui qui a été choisi !»
    (36) Les soldats aussi se moquaient de lui;
    —-ils venaient lui présenter du vin aigre
    (37) en disant :
    ———«Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même !»
    (38) Il y avait aussi au-dessus de lui cette inscription :
    ———“Cet homme est le roi des Juifs.”
    (39) L'un des malfaiteurs suspendus en croix
    —-l'injuriait en disant :
    ———«N'es-tu pas le Christ ?
    ———Sauve-toi toi-même et sauve-nous !»
    (40) Mais l'autre le rabroua en disant :
    ———«N'as-tu donc aucune crainte de Dieu,
    ———toi qui subis la même peine ?
    (41) —-Pour nous, c'est justice, car nous recevons
    ———ce qu'ont mérité nos actes;
    ———mais celui-ci n'a rien fait de mal.»
    (42) Et il disait :
    ———«Jésus, souviens-toi de moi
    ———quand tu entreras dans ton royaume.»
    (43) Il lui répondit :
    ———«Amen, je te le dis,
    ———aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.» ...


    Luc 23,33-43 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez la note suivante :
    SEMERON, aujourd'hui ... par Dominique Hernandez
    BLASPHÊMEÔ, blasphémer par Jean-Pierre Sternberger
  • Luc 21,5-36, “Les temps de la fin ...”

    (L'évangile de Luc, comme celui de Matthieu, place dans la bouche de Jésus plusieurs discours s'inspirant de la tradition des prophètes d'Israël et de la tradition apocalyptique du judaïsme des siècles qui ont précédé l'ère chrétienne. Cette veine prophétique semble avoir été partagée par certains groupes du christianisme des origines.)

    Evangile de Luc
    (chapitre 21, versets 5 à 36)


    (5) ... Comme quelques-uns parlaient du temple en évoquant
    les belles pierres et les offrandes dont il était orné, Jésus dit :
    (6) «Les jours viendront où, de ce que vous voyez,
    il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée.»

    (7) Ils l'interrogèrent :
    «Maître, quand donc cela arrivera-t-il ?
    Quel sera le signe annonçant ces événements ?»
    (8) Il répondit :
    «Veillez à ne pas vous laisser égarer.
    Beaucoup, en effet, viendront en se servant de mon nom,
    en disant : “C'est moi !”, et : “Le temps s'est approché !”
    N'allez pas à leur suite.
    (9) Quand vous entendrez parler de guerres
    et de désordres, ne vous effrayez pas,
    car cela doit arriver d'abord.
    Mais la fin n'est pas pour tout de suite.»
    (10) Alors il leur disait :
    «Nation se dressera contre nation et royaume contre royaume,
    (11) il y aura de grands tremblements de terre
    et, dans divers lieux, des pestes et des famines ;
    il y aura des phénomènes terribles et de grands signes du ciel.

    (12) Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous
    et on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues,
    on vous jettera en prison,
    on vous mènera devant des rois et des gouverneurs
    à cause de mon nom.
    (13) Cela vous amènera à rendre témoignage.
    (14) Sachez bien que vous n'avez pas à préparer votre défense,
    (15) car moi, je vous donnerai une parole, une sagesse,
    à laquelle tous vos adversaires ne pourront s'opposer,
    qu'ils ne pourront contredire.
    (16) Vous serez livrés même par des parents,
    des frères, des proches et des amis,
    et on fera mettre à mort plusieurs d'entre vous.
    (17) Vous serez détestés de tous à cause de mon nom.
    (18) Mais pas un seul cheveu de votre tête ne sera perdu ;
    (19) par votre persévérance, acquérez la vie !

    (20) Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées,
    sachez alors que sa dévastation s'est approchée.
    (21) Alors,
    que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes,
    que ceux qui seront au milieu de Jérusalem s'en retirent,
    et que ceux qui seront dans les campagnes n'entrent pas
    dans la ville.
    (22) Car ce seront des jours où justice sera faite,
    pour que soit accompli tout ce qui est écrit.
    (23) Quel malheur pour les femmes enceintes
    et pour celles qui allaiteront en ces jours-là !
    Il y aura un grand désarroi dans le pays,
    et de la colère contre ce peuple.
    (24) Ils tomberont sous le tranchant de l'épée,
    ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations,
    et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations,
    jusqu'à ce que les temps des nations soient accomplis.

    (25) Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles,
    et, sur la terre, une angoisse des nations
    qui ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots ;
    (26) les humains rendront l'âme de terreur
    dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre habitée,
    car les puissances des cieux seront ébranlées.
    (27) Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée
    avec beaucoup de puissance et de gloire.
    (28) Quand cela commencera d'arriver,
    redressez-vous et levez la tête,
    parce que votre délivrance approche.»

    (29) Il leur dit encore une parabole :
    «Voyez le figuier et tous les arbres.
    (30) Dès qu'ils bourgeonnent, vous savez de vous-mêmes,
    en regardant, que déjà l'été est proche.
    (31) De même, vous aussi, quand vous verrez ces choses arriver,
    sachez que le règne de Dieu est proche.
    (32) Amen, je vous le dis,
    cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive.
    (33) Le ciel et la terre passeront,
    mais mes paroles ne passeront pas.

    (34) Prenez garde à vous-mêmes, de peur que votre cœur
    ne s'alourdisse dans les excès, les ivresses et les inquiétudes
    de la vie, et que ce jour n'arrive sur vous à l'improviste,
    (35) comme un filet, car il viendra sur tous ceux
    qui habitent la surface de toute la terre.
    (36) Restez donc éveillés et priez en tout temps,
    afin que vous ayez la force d'échapper à tout ce qui va arriver
    et de vous tenir debout devant le Fils de l'homme.» ...


    Luc 21,5-36 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez la note suivante :
    Pensée de la “fin du monde” et apocalyptique par Elian Cuvillier

  • Luc 19,1-10, “Zachée le percepteur”

    (Cette histoire est propre à l'évangile de Luc qui aborde souvent la question des riches et des richesses face à l'Evangile)

    daf369bebe83e99ef5647772a160e54f.jpg

    Evangile de Luc
    (chapitre 19, versets 1 à 10)


    (1) ... Jésus entra dans Jéricho et passa par la ville.
    (2) Un nommé Zachée,
    qui était chef des collecteurs des taxes et qui était riche,
    (3) cherchait à voir qui était Jésus ;
    mais à cause de la foule, il ne pouvait pas le voir,
    car il était de petite taille.
    (4) Il courut en avant et monta sur un sycomore
    pour le voir, parce qu'il devait passer par là.
    (5) Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit,
    il leva les yeux et lui dit :
    ———«Zachée, descends vite ;
    ———il faut que je demeure aujourd'hui chez toi.»
    (6 Tout joyeux, Zachée descendit vite pour le recevoir.
    (7) En voyant cela, tous maugréaient :
    ———«Il est allé loger chez un pécheur !»
    (8) Mais Zachée , debout, dit au Seigneur :
    ———«Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens,
    ———et si j'ai extorqué quoi que ce soit à quelqu'un,
    ———je lui rends le quadruple.»
    (9) Jésus lui dit :
    ———«Aujourd'hui le salut est venu pour cette maison,
    ———parce que lui aussi est un fils d'Abraham.
    (10) Car le Fils de l'homme est venu chercher
    ———et sauver ce qui était perdu.» ...


    Luc 19,1-10 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez la note suivante :
    SEMERON, aujourd'hui ... par Dominique Hernandez

  • Luc 15,11-32, “Un père et ses deux fils”

    (Le titre traditionnel de cette fameuse parabole de Jésus est “Le fils prodigue”, mais on pourrait aussi l'intituler “Le père qui pardonne” ou “Le fils ainé qui se fâche” ...)

    7090e5b6a36c5fea0312fe8e79dac61b.jpg
    Evangile de Luc
    (chapitre 15, versets 11 à 32)


    (11) ... Il dit encore : Un homme avait deux fils.
    (12) Le plus jeune dit à son père :
    ———«Père, donne-moi la part de fortune qui doit me revenir.»
    Le père partagea son bien entre eux.
    (13) Peu de jours après, le plus jeune fils convertit en argent
    tout ce qu'il avait et partit pour un pays lointain
    où il dilapida sa fortune en vivant dans la débauche.
    (14) Lorsqu'il eut tout dépensé,
    une grande famine survint dans ce pays,
    et il commença à manquer de tout.
    (15) Il se mit au service d'un des citoyens de ce pays,
    qui l'envoya dans ses champs pour y faire paître les cochons.
    (16) Il aurait bien désiré se rassasier des caroubes
    que mangeaient les cochons, mais personne ne lui en donnait.
    (17) Rentré en lui-même, il se dit :
    ———« Combien d'employés, chez mon père,
    ———ont du pain de reste,
    ———alors que moi, ici, je meurs de faim ?
    (18)Je vais partir, j'irai chez mon père
    ———et je lui dirai :
    ———“Père, j'ai péché contre le ciel et envers toi ;
    (19)je ne suis plus digne d'être appelé ton fils ;
    ———traite-moi comme l'un de tes employés.” »
    (20) Il partit pour rentrer chez son père.
    Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému ;
    il courut se jeter à son cou et l'embrassa.
    (21) Le fils lui dit :
    ———«Père, j'ai péché contre le ciel et envers toi,
    ———je ne suis plus digne d'être appelé ton fils.»
    (22) Mais le père dit à ses esclaves :
    ———«Apportez vite la plus belle robe et mettez-la-lui ;
    ———mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds.
    (23)Amenez le veau engraissé et abattez-le.
    ———Mangeons, faisons la fête,
    (24)car mon fils que voici était mort,
    ———et il a repris vie ;
    ———il était perdu, et il a été retrouvé !»
    Et ils commencèrent à faire la fête.
    (25) Or le fils aîné était aux champs.
    Lorsqu'il revint et s'approcha de la maison,
    il entendit de la musique et des danses.
    (26) Il appela un des serviteurs
    pour lui demander ce qui se passait.
    (27) Ce dernier lui dit :
    ———«Ton frère est de retour,
    ———et parce qu'il lui a été rendu en bonne santé,
    ———ton père a abattu le veau engraissé.»
    (28) Mais il se mit en colère ; il ne voulait pas entrer.
    Son père sortit le supplier.
    (29) Alors il répondit à son père :
    ——— Il y a tant d'années
    ———que je travaille pour toi comme un esclave,
    ———jamais je n'ai désobéi à tes commandements,
    ———et jamais tu ne m'as donné un chevreau
    ———pour que je fasse la fête avec mes amis !
    (30)Mais quand ton fils que voici est arrivé,
    ———lui qui a dévoré ton bien avec des prostituées,
    ———pour lui tu as abattu le veau engraissé !»
    (31) Le père lui dit :
    ———«Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi,
    ———et tout ce qui est à moi est à toi ;
    (32)mais il fallait bien faire la fête et se réjouir,
    ———car ton frère que voici était mort, et il a repris vie ;
    ———il était perdu, et il a été retrouvé ! » ...


    Luc 15,11-32 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez les notes suivantes :
    • “La nouveauté évangélique
    • BIOS, la vie, par Dominique Hernandez

  • Luc 10,25-37, “Qui est mon prochain ?”

    822bdccdb9fb53a83ddbd70c3f5ec89e.jpg
    Le bon Samaritain, Van Gogh, mai 1890


    (Le titre traditionnel de la parabole par laquelle Jésus répond à son interlocuteur est “Le bon Samaritain”. Pour mieux la comprendre et l'apprécier, il faut savoir qu'à l'époque de Jésus, les Juifs de Judée méprisaient les Samaritains, considérant que ceux-ci s'étaient éloignés de la foi authentique telle qu'il l'a comprenaient)

    Evangile de Luc
    (chapitre 10, versets 25 à 37)


    (25) ... Un spécialiste de la loi se leva
    et dit à Jésus, pour le mettre à l'épreuve :
    ——«Maître, que dois-je faire
    ——pour hériter la vie éternelle ?»
    (26) Jésus lui dit :
    ——«Qu'est-il écrit dans la Loi ?
    ——Comment lis-tu ?»
    (27) Il répondit :
    ——«Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu,
    ——de tout ton cœur, de toute ton âme,
    ——de toute ta force et de toute ton intelligence,
    ——et ton prochain, comme toi-même.
    »

    (28) Jésus lui dit :
    ——«Tu as bien répondu ;
    ——fais cela, et tu vivras.»
    (29) Mais lui voulut se justifier et dit à Jésus :
    ——«Et qui est mon prochain ?»
    (30) Jésus reprit :
    ——«Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho.
    ——Il tomba aux mains de bandits qui le dépouillèrent,
    ——le rouèrent de coups et s'en allèrent
    ——en le laissant à demi-mort.
    (31) Par hasard, un prêtre descendait par le même chemin ;
    ——il le vit et passa à distance.
    (32) Un lévite arriva de même à cet endroit ;
    ——il le vit et passa à distance.
    (33) Mais un Samaritain qui voyageait arriva près de lui
    ——et fut ému lorsqu'il le vit.
    (34) Il s'approcha et banda ses plaies, en y versant de l'huile
    ——et du vin ; puis il le plaça sur sa propre monture,
    ——le conduisit à une hôtellerie et prit soin de lui.
    (35) Le lendemain, il sortit deux deniers,
    ——les donna à l'hôtelier et dit :
    ——“Prends soin de lui,
    ——et ce que tu dépenseras en plus,
    ——je te le paierai moi-même à mon retour.”
    (36) Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui
    ——qui était tombé aux mains des bandits ?»
    (37) Il répondit :
    ——«C'est celui qui a montré de la compassion envers lui.»
    Jésus lui dit :
    ——«Va, et toi aussi, fais de même.» ...


    Luc 10,25-37 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez la note suivante :
    ODOS, le chemin, par Dominique Hernandez

  • Luc 2,1-21, “La naissance de Jésus”

    lotto_adoration_des_bergers.jpg

    (L'adoration des bergers, Lorenzo LOTTO 1480-1556)

    ——Dans le Nouveau Testament, seuls les évangiles de Matthieu et Luc proposent un récit de la naissance de Jésus. Ces deux récits présentent des différences importantes qui tiennent aux intentions théologiques de chacun des évangélistes. Luc met en avant les bergers, des gens humbles qui reçoivent les premiers de la part de Dieu et par l'entremise des anges l'annonce de la Bonne Nouvelle.
    ——A leur tour, les bergers prennent le relais des anges pour l'annonce de l'évangile...


    Evangile de Luc
    (chapitre 2, versets 1 à 21)


    (1) ... En ces jours-là parut un décret de César Auguste,
    ——en vue du recensement de toute la terre habitée.
    (2) Ce premier recensement eut lieu
    ——pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.
    (3) Tous allaient se faire recenser, chacun dans sa propre ville.
    (4) Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth,
    ——pour se rendre en Judée, dans la ville de David appelée Bethléem,
    ——parce qu'il était de la maison et de la famille de David,
    (5) afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.
    (6) Pendant qu'ils étaient là, le temps où elle devait accoucher arriva,
    (7) et elle mit au monde son fils premier-né.
    ——Elle l'emmaillota et l'installa dans une mangeoire,
    ——parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle.
    (8) Il y avait, dans cette même région, des bergers
    ——qui passaient dans les champs les veilles de la nuit
    ——pour garder leurs troupeaux.
    (9) L'ange du Seigneur survint devant eux,
    ——et la gloire du Seigneur se mit à briller tout autour d'eux.
    ——Ils eurent très peur.
    (10) Mais l'ange leur dit :
    ————«N'ayez pas peur,
    ————car je vous annonce la bonne nouvelle d'une grande joie
    ————qui sera pour tout le peuple :
    (11) ——aujourd'hui, dans la ville de David,
    ————il vous est né un sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.
    (12) ——Et ceci sera pour vous un signe :
    ————vous trouverez un nouveau-né emmailloté
    ——et couché dans une mangeoire.»
    (13) Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste,
    ——qui louait Dieu et disait :
    (14) ——«Gloire à Dieu dans les lieux très hauts,
    ————et, sur la terre, paix parmi les humains en qui il prend plaisir !»

    Alessandro Botticelli - Mystic Nativity.JPG
    (Nativité mystique, Alessandro BOTTICELLI 1501)

    (15) Lorsque les anges se furent éloignés d'eux vers le ciel,
    ——les bergers se dirent les uns aux autres :
    ————«Allons donc jusqu'à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé,
    ————ce que le Seigneur nous a fait connaître.»
    (16) Ils s'y rendirent en hâte et trouvèrent Marie, Joseph,
    ——et le nouveau-né couché dans la mangeoire.
    (17) Après l'avoir vu,
    ——ils firent connaître ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant.
    (18) Tous ceux qui les entendirent s'étonnèrent de ce que disaient les bergers.
    (19) Marie retenait toutes ces choses et y réfléchissait.
    (20) Quant aux bergers, ils s'en retournèrent en glorifiant et louant Dieu
    ——pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu,
    ——conformément à ce qui leur avait été dit.
    (21) Quand huit jours furent accomplis,
    ——il fut circoncis et on lui donna le nom de Jésus,
    ——celui que l'ange avait indiqué avant sa conception. ...

    Luc 2,25-1-21 (traduction adaptée
    à partir de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.

    D'ores et déjà, consultez la note suivante :
    • Croyez-vous aux anges ?, par Jean-Pierre Sternberger