Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Textes de la Bible - Page 4

  • Jean 18,1-12, “Le baiser de Judas”

    GiovanniCimabue. Le baiser de Judas (détail)v.1280. Fresque. Assise(judas).jpg
    Le baiser de Judas, (détail d'une fresque à Assise, Giovanni CIMABUE, v.1280)

    Evangile de Jean
    (chapitre 18, verset 1 à 12)


    (1) ... Après avoir dit cela, Jésus sortit avec ses disciples
    ——pour aller de l'autre côté de l'oued Cédron,
    ——où se trouvait un jardin dans lequel il entra,
    ——lui et ses disciples.
    (2)Judas, qui le livrait, connaissait le lieu,
    ——parce que Jésus et ses disciples s'y étaient souvent réunis.
    (3)Judas, donc, qui avait emmené la cohorte
    ——et des gardes fournis par les grands prêtres et par les pharisiens,
    ——arrive là avec des torches, des lanternes et des armes.
    (4)Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver, s'avança et leur dit :
    ————«Qui cherchez-vous ?»
    (5)Ils lui répondirent :
    ————«Jésus le Nazôréen.»
    ——Il leur dit :
    ————«C'est moi.»
    ——Judas, qui le livrait, se tenait avec eux.
    (6)Lorsqu'il leur dit : “C'est moi”,
    ——ils reculèrent et tombèrent par terre.
    (7)Il leur demanda de nouveau :
    ————«Qui cherchez-vous ?»
    ——Et ils dirent :
    ————«Jésus le Nazôréen.»
    (8)Jésus répondit :
    ————«Je vous l'ai dit, c'est moi.
    ————Si donc c'est moi que vous cherchez,
    ————laissez-les s'en aller.»
    (9)C'était pour que s'accomplisse la parole qu'il avait dite :
    ——“Je n'ai perdu aucun de ceux que tu m'as donnés.”
    (10)Simon Pierre, qui avait une épée, la tira,
    ——frappa l'esclave du grand prêtre et lui trancha l'oreille droite.
    ——Le nom de l'esclave était Malchos.
    (11)Jésus dit à Pierre :
    ————«Remets ton épée dans son fourreau.
    ————La coupe que le Père m'a donnée,
    ————ne la boirai-je pas ?»
    (12)La cohorte, le tribun militaire et les gardes des Juifs
    ——s'emparèrent alors de Jésus et le lièrent. ...


    Jean 18,1-12 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    Pour écouter la lecture de ce chapiitre
    dans la traduction en français fondamental (Parole de Vie)
    > cliquer ici <


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.
    D'ores et déjà, lire la note suivante :
    Livraison en tout genre Dominique Hernandez
    Judas, un traître ? par Patrice Rolin

  • Jean 9, “Guérison d'un aveugle de naissance”

    LINDEGAARD L AVEUGLE DE NAISSANCE.jpg
    (La guérison de l'aveugle de naissance, Henri LINDEGAARD)
    (Ce passage est propre à l'évangile de Jean)


    Evangile de Jean
    (chapitre 9, verset 1 à 41)


    (1)En passant, il vit un homme aveugle de naissance.
    (2) Ses disciples lui demandèrent :
    ———«Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle ?
    (3) Jésus répondit :
    ———«Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché ;
    ———c'est pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui.
    (4)—— Tant qu'il fait jour,
    ———il faut que nous accomplissions les œuvres de celui qui m'a envoyé ;
    ———la nuit vient où personne ne peut faire aucune œuvre.
    (5)—- Pendant que je suis dans le monde,
    ———je suis la lumière du monde.»
    (6) Après avoir dit cela,
    ——il cracha par terre et fit de la boue avec sa salive.
    ——Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle
    (7) et lui dit :
    ———«Va te laver au bassin de Siloam»
    ——ce qui se traduit “Envoyé”.
    ——Il y alla et se lava ; quand il revint, il voyait.
    (8) Ses voisins et ceux qui auparavant l'avaient vu mendiant disaient :
    ———«N'est-ce pas là celui qui était assis à mendier ?»
    (9) Les uns disaient :
    ———«C'est lui !»
    ——D'autres disaient :
    ———«Non, il lui ressemble !»
    ——Lui-même disait :
    ———«C'est moi !»
    (10) Ils lui disaient donc :
    ———«Comment tes yeux se sont-ils ouverts ?»
    (11) Il répondit :
    ———«L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue,
    ———il me l'a appliquée sur les yeux et il m'a dit :
    ———“Va te laver à Siloam.”
    ———J'y suis donc allé, je me suis lavé et j'ai retrouvé la vue.»
    (12) Ils lui dirent :
    ———«Où est-il, celui-là ?»
    ——Il répondit :
    ———«Je ne sais pas.»
    (13) Ils conduisent vers les pharisiens celui qui avait été aveugle.
    (14) – Or c'était un jour de sabbat
    ——que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. –
    (15) A leur tour, les pharisiens lui demandèrent
    ——comment il avait retrouvé la vue.
    ——Il leur dit :
    ———«Il a mis de la boue sur mes yeux, je me suis lavé et je vois.»
    (16) Aussi quelques-uns des pharisiens disaient :
    ———«Cet homme n'est pas issu de Dieu, puisqu'il n'observe pas le sabbat.»
    ——D'autres disaient :
    ———«Comment un homme pécheur peut-il produire de tels signes ?»
    ——Et il y avait division parmi eux.
    (17) Ils disent encore à l'aveugle :
    ———«Toi, que dis-tu de lui, puisqu'il t'a ouvert les yeux ?»
    ——Il répondit :
    ———«C'est un prophète.»
    (18) Les Juifs ne crurent pas qu'il avait été aveugle
    ——et qu'il avait retrouvé la vue, avant d'avoir appelé ses parents.
    (19) Ils leur demandèrent :
    ———«Est-ce là votre fils,
    ———dont vous, vous dites qu'il est né aveugle ?
    ———Comment se fait-il donc qu'il voie maintenant ?»
    (20) Ses parents répondirent :
    ———«Nous savons que c'est notre fils et qu'il est né aveugle;
    (21) mais comment il se fait qu'il voie maintenant,
    ———nous ne le savons pas, et qui lui a ouvert les yeux,
    ———nous, nous ne le savons pas non plus.
    ———Interrogez-le, il est assez grand pour parler lui-même
    ———de ce qui le concerne.»
    (22) Ses parents dirent cela parce qu'ils avaient peur des Juifs ;
    ——car déjà les Juifs s'étaient mis d'accord :
    ——si quelqu'un reconnaissait en lui le Christ,
    ——il serait exclu de la synagogue.
    (23) C'est pourquoi ses parents dirent :
    ——“Il est assez grand, interrogez-le”
    (24) Les pharisiens appelèrent une seconde fois l'homme
    ——qui avait été aveugle et lui dirent :
    ———«Donne gloire à Dieu ;
    ———nous savons, nous, que cet homme est un pécheur.»
    (25) Il répondit :
    ———«Si c'est un pécheur, je ne sais pas ;
    ———je sais une chose : j'étais aveugle, maintenant je vois.»
    (26) Ils lui dirent :
    ———«Que t'a-t-il fait ?
    ———Comment t'a-t-il ouvert les yeux ?»
    (27) Il leur répondit :
    ———«Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas entendu ;
    ———pourquoi voulez-vous l'entendre à nouveau ?
    ———Voulez-vous, vous aussi, devenir ses disciples ?»
    (28) Ils l'insultèrent et dirent :
    ———«C'est toi qui es disciple de celui-là ;
    ———nous, nous sommes disciples de Moïse.
    (29) Nous, nous savons que Dieu a parlé à Moïse ;
    ———mais celui-ci, nous ne savons d'où il est.»
    (30) L'homme leur répondit :
    ———«Voilà bien ce qui est étonnant,
    ———que vous, vous ne sachiez pas d'où il est,
    ———alors qu'il m'a ouvert les yeux !
    (31) Nous savons que Dieu n'entend pas les pécheurs ;
    ———mais si quelqu'un honore Dieu et fait sa volonté, celui-là, il l'entend.
    (32) Jamais encore on n'a entendu dire
    ———que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né.
    (33) Si celui-ci n'était pas issu de Dieu, il ne pourrait rien faire.
    (34) Ils lui répondirent :
    ———«Toi, tu es né tout entier dans le péché,
    ———et c'est toi qui nous instruis ! Et ils le chassèrent dehors.»
    (35) Jésus entendit dire qu'ils l'avaient chassé dehors.
    ——Il le trouva et lui dit :
    ———«Toi, mets-tu ta foi dans le Fils de l'homme ?»
    (36) Il répondit :
    ———«Qui est-il, Seigneur, pour que je mette ma foi en lui ?»
    (37) Jésus lui dit :
    ———«Tu l'as vu; celui qui parle avec toi, c'est lui.»
    (38) Alors il dit :
    ———«Je crois, Seigneur.»
    ——Et il se prosterna devant lui.
    (39) Et Jésus dit :
    ———«Moi, je suis venu dans ce monde pour un jugement :
    ———afin que ceux qui ne voient pas voient,
    ———et que ceux qui voient deviennent aveugles.»
    (40) Après avoir entendu cela, quelques pharisiens
    ——qui étaient avec lui lui dirent :
    ———«Nous aussi, nous sommes aveugles ?»
    (41) Jésus leur répondit :
    ———«Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché.
    ———Mais maintenant vous dites : “Nous voyons” ;
    ———aussi votre péché demeure.».


    Jean 9,1-41 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    Pour écouter la lecture de ce chapiitre
    dans la traduction en français fondamental (Parole de Vie)
    > cliquer ici <


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    seront bientôt mises en ligne.
    D'ores et déjà, lire la note suivante :
    TUPHLOS, TUPHLOÔ par Dominique Hernandez
    La lumière du monde par Jean-Pierre Sternberger
  • Jean 7,53—8,11 “La femme adultère”

    (Ce passage ne semble pas avoir primitivement appartenu à l'évangile de Jean. Il manque dans certains manuscrits, est placé ailleurs dans d'autres, et présente de nombreuses variantes. Il n'en est pas moins unanimement reçu comme canonique)

    Evangile de Jean
    (chapitre 7, verset 53 à chapitre 8, verset 11)


    7(53) ... Et chacun s'en alla chez soi.
    8(1) Jésus se rendit au mont des Oliviers.
    (2) Mais dès le matin, il retourna au temple,
    —-et tout le peuple vint à lui.
    —-S'étant assis, il les instruisait.
    (3) Alors les scribes et les pharisiens amènent une femme
    —-surprise en adultère, la placent au milieu
    (4) et lui disent :
    ———«Maître, cette femme a été surprise
    ——— en flagrant délit d'adultère.»
    (5)——Moïse, dans la loi,
    ———nous a ordonné de lapider de telles femmes :
    ———toi donc, que dis-tu ?»
    (6) Ils disaient cela pour le mettre à l'épreuve,
    —-afin de pouvoir l'accuser. ...

    medium_Femme_20adult_E8re-big.jpg

    (Jésus et la femme adultère, d'après Nicolas Poussin)


    —-... Mais Jésus se baissa
    —-et se mit à écrire avec le doigt sur la terre.
    (7) Comme ils continuaient à l'interroger,
    —-il se redressa et leur dit :
    ———«Que celui de vous qui est sans péché
    ———lui jette le premier une pierre !»
    (8) De nouveau il se baissa et se mit à écrire sur la terre.
    (9) Quand ils entendirent cela, ils se retirèrent un à un,
    —-à commencer par les plus âgés.
    —-Et il resta seul avec la femme qui était là, au milieu.
    (10) Alors Jésus se redressa et lui dit :
    ———«Eh bien, femme, où sont-ils passés ?
    ———Personne ne t'a donc condamnée ?»
    (11) Elle répondit :
    ———«Personne, Seigneur.»
    —-Jésus dit :
    ———«Moi non plus, je ne te condamne pas ;
    ———va, et désormais ne pèche plus.» ...


    Jean 7,53—8,11 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
    sont déjà mises en ligne :

    Je suis une femme sans nom ...
    et
    NOMOS, loi par Odile Bertrand
  • Jean 4, “Jésus et la femme samaritaine”

    (Ce passage est propre à l'évangile de Jean)

    Evangile de Jean
    (chapitre 4, verset 1 à 42)


    (1) Jésus ayant su que les pharisiens avaient entendu dire
    qu'il faisait et baptisait plus de disciples que Jean,
    (2) – en fait, ce n'était pas Jésus lui-même qui baptisait,
    mais ses disciples –
    (3) il quitta la Judée et retourna en Galilée.
    (4) Or il fallait qu'il passe par la Samarie.

    4723581aff55ccd54244548738f8050b.jpg


    (5) Il arrive donc dans une ville de Samarie nommée Sychar,
    près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils.
    (6) Là se trouvait la source de Jacob. Jésus, fatigué du voyage,
    s'était assis tel quel au bord de la source. C'était environ la sixième heure.
    (7) Une femme de Samarie vient puiser de l'eau. Jésus lui dit :
    ———«Donne-moi à boire.»
    (8) – Ses disciples, en effet, étaient allés à la ville pour acheter des vivres. –
    (9) La Samaritaine lui dit :
    ———«Comment toi, qui es juif, peux-tu me demander à boire,
    ———à moi qui suis une Samaritaine ?»
    – Les Juifs, en effet, ne veulent rien avoir de commun avec les Samaritains. –
    (10) Jésus lui répondit :
    ———«Si tu connaissais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit
    ———“Donne-moi à boire”, c'est toi qui le lui aurais demandé,
    ———et il t'aurait donné de l'eau vive.»
    (11) La femme dit :
    ———«Seigneur, lui, tu n'as rien pour puiser,
    ———et le puits est profond ;
    ———d'où aurais-tu donc cette eau vive ?
    (12)Serais-tu, toi, plus grand que Jacob, notre père,
    ———qui nous a donné ce puits et qui en a bu lui-même,
    ———ainsi que ses fils et ses troupeaux ?»
    (13) Jésus lui répondit :
    ———«Quiconque boit de cette eau aura encore soif ;
    (14) celui qui boira de l'eau que, moi, je lui donnerai,
    ———celui-là n'aura jamais soif :
    ———l'eau que je lui donnerai deviendra en lui
    ———une source d'eau qui jaillira pour la vie éternelle.
    (15) La femme lui dit :
    ———«Seigneur, donne-moi cette eau-là,
    ———pour que je n'aie plus soif
    ———et que je n'aie plus à venir puiser ici.»
    (16) Jésus lui di :
    ———«Va, appelle ton mari et reviens ici.»
    (17) La femme répondit :
    ———«Je n'ai pas de mari.»
    Jésus lui dit :
    ———«Tu as raison de dire : “Je n'ai pas de mari.”
    (18) Car tu as eu cinq maris,
    ———et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari.
    ———En cela tu as dit vrai.
    (19) «Seigneur -lui dit la femme-, je vois que, toi, tu es prophète.
    (20) Nos pères ont adoré sur cette montagne ;
    ———vous, vous dites que le lieu où il faut adorer
    ———est à Jérusalem.»
    (21) Jésus lui dit :
    ———«Femme, crois-moi,
    ———l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne
    ———ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
    (22) Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ;
    ———nous, nous adorons ce que nous connaissons,
    ———car le salut vient des Juifs.
    (23) Mais l'heure vient – c'est maintenant –
    ———où les vrais adorateurs
    ———adoreront le Père en esprit et en vérité ;
    ———car tels sont les adorateurs que le Père cherche.
    (24) Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent
    ———l'adorent en esprit et en vérité.»
    (25) La femme lui dit :
    ———«Je sais que le Messie vient – celui qu'on appelle Christ.
    ———Quand il viendra, lui, il nous annoncera tout.»
    (26) Jésus lui dit :
    ———«C'est moi qui te parle.»
    (27 Là-dessus arrivèrent ses disciples,
    qui s'étonnaient de le voir parler avec une femme.
    Toutefois aucun ne dit : “Que cherches-tu ?”
    ou : “De quoi parles-tu avec elle ?”
    (28) La femme laissa donc sa jarre,
    s'en alla dans la ville et dit aux gens :
    (29) «Venez voir !
    ———Il y a là un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait !
    ———Serait-ce le Christ ?»
    (30) Ils sortirent de la ville pour venir à lui.
    (31) Pendant ce temps, les disciples lui disaient :
    ———«Rabbi, mange !»
    (32) Mais il leur dit :
    ———«Moi, j'ai à manger une nourriture que vous,
    ———vous ne connaissez pas.»
    (33) Les disciples se disaient donc les uns aux autres :
    ———«Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger ?»
    (34) Jésus leur dit :
    ———«Ma nourriture,
    ———c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé
    ———et d'accomplir son oeuvre.
    (35) Ne dites-vous pas, vous,
    ———qu'il y a encore quatre mois
    ———jusqu'à ce que vienne la moisson ?
    ———Eh bien, je vous le dis,
    ———levez les yeux et regardez les champs :
    ———ils sont blancs pour la moisson.
    (36) Déjà le moissonneur reçoit un salaire
    ———et recueille du fruit pour la vie éternelle,
    ———pour que le semeur
    ———et le moissonneur se réjouissent ensemble.
    (37) En cela, en effet, ce qu'on dit est vrai :
    ———“L'un sème, l'autre moissonne.”
    (38) Moi, je vous ai envoyés moissonner ce qui ne vous a coûté,
    ———à vous, aucun travail ; d'autres ont travaillé,
    ———et vous, vous êtes arrivés
    ———pour recueillir le fruit de leur travail.»
    (39) Beaucoup de Samaritains de cette ville-là mirent leur foi en lui

    à cause de la parole de la femme qui rendait ce témoignage : 
    ———«Il m'a dit tout ce que j'ai fait.»
    (40) Aussi, quand les Samaritains vinrent à lui,
    ils lui demandèrent de demeurer auprès d'eux ;
    et il demeura là deux jours.
    (41) Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de sa parole ;
    (42) ils disaient à la femme :
    ———«Ce n'est plus à cause de tes dires que nous croyons ;
    ———car nous l'avons entendu nous-mêmes,
    ———et nous savons
    ———que c'est vraiment lui le sauveur du monde.» ...


    Jean 4,1-42 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    —oOOOo—
    En lien avec ce texte, lire la note suivante :
    La symbolique de l'eau par Patrice Rolin
  • Jean 3,1-21 "Nicodème et Jésus"


    nicodème,jésus,vérité,naître d'en-haut,pharisien

    (Nicodème et Jésus, Rembrandt)

    Evangile  de  Jean 
    (chapitre 3, verset 1 à 21)

    (1) Or il y avait parmi les pharisiens un chef des Juifs 
    —-du nom de Nicodème ; 
    (2) celui-ci vint le trouver de nuit et lui dit : 
    —-«Rabbi, 
    —-nous savons que tu es un maître venu de la part de Dieu ; 
    —-car personne ne peut produire les signes que, 
    —-toi, tu produis, si Dieu n'est avec lui.» 
    (3) Jésus lui répondit : 
    —-«Amen, amen, je te le dis, 
    —-si quelqu'un ne naît pas de nouveau, 
    —-il ne peut voir le règne de Dieu.»
    (4) Nicodème lui demanda : 
    —-«Comment un homme peut-il naître, 
    —-quand il est vieux ? 
    —-Peut-il entrer une seconde fois 
    —-dans le ventre de sa mère pour naître ?» 
    (5) Jésus lui répondit : 
    —-«Amen, amen, je te le dis, 
    —-si quelqu'un ne naît pas d'eau et d'Esprit, 
    —-il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 
    (6) Ce qui est né de la chair est chair, 
    —-et ce qui est né de l'Esprit est esprit. 
    (7) Ne t'étonne pas que je t'aie dit : 
    —-“Il faut que vous naissiez de nouveau – d'en haut.” 
    (8) Le vent souffle où il veut ; tu l'entends, 
    —-mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. 
    —-Il en est ainsi de quiconque est né de l'Esprit.»
    (9) Nicodème reprit : 
    —-«Comment cela peut-il advenir ?» 
    (10) Jésus lui répondit : 
    —-«C'est toi qui es maître en Israël, 
    —-et tu ne sais pas cela !
    (11) Amen, amen, je te le dis, 
    —-nous disons ce que nous savons, 
    —-et nous témoignons de ce que nous avons vu ; 
    —-et vous ne recevez pas notre témoignage. 
    (12) Si vous ne croyez pas 
    —-alors que je vous ai parlé des choses terrestres, 
    —-comment croirez-vous si je vous parle des choses célestes ? 
    (13) Personne n'est monté au ciel, 
    —-sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme.
    (14) Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, 
    —-il faut, de même, que le Fils de l'homme soit élevé, 
    (15) pour que quiconque croit ait en lui la vie éternelle. 
    (16) Car Dieu a tant aimé le monde 
    —-qu'il a donné son Fils unique, 
    —-pour que quiconque met sa foi en lui ne se perde pas, 
    —-mais ait la vie éternelle. 
    (17) Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde 
    —-pour juger le monde, 
    —-mais pour que par lui le monde soit sauvé. 
    (18) Celui qui met sa foi en lui n'est pas jugé ; 
    —-mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, 
    —-parce qu'il n'a pas mis sa foi dans le nom du Fils unique de Dieu. 
    (19) Et voici le jugement : la lumière est venue dans le monde, 
    —-et les humains ont aimé les ténèbres plus que la lumière, 
    —-parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 
    (20) Car quiconque pratique le mal déteste la lumière ; 
    —-celui-là ne vient pas à la lumière, 
    —-de peur que ses œuvres ne soient dévoilées ; 
    (21) mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, 
    —-pour qu'il soit manifeste 
    —-que ses œuvres ont été accomplies en Dieu.»


    Jean 3,1-21 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


    Pour écouter la lecture de ce chapiitre
    dans la traduction en français fondamental (Parole de Vie)
    > cliquer ici < 


    —oOOOo—
    En lien avec cet article, lire la note suivante :
     Nicodème par Christine Prieto

     Nicodème ou la promesse d'une reconnaissance mutuelle
     par Jean-Pierre Sternberger

     

    nicodème,jésus,vérité,naître d'en-haut,pharisien


  • Jean 2,1-12 “Les noces de Cana”

    (Ce passage est propre à l'évangile de Jean, il raconte le premier des "signes" de Jésus. Pour cet évangile, plus que pour les trois autres, les actes que l'on qualifierait de ‘miracles’ renvoient avant tout à une signification, à un sens)

    Evangile de Jean
    (chapitre 2, versets 1 à 12)


    (1) Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée.
    La mère de Jésus était là.
    (2) Jésus aussi fut invité aux noces, ainsi que ses disciples.
    (3) Comme le vin venait à manquer, la mère de Jésus lui dit :
    ———«Ils n'ont pas de vin.»
    (4) Jésus lui répond :
    ———«Femme, qu'avons-nous de commun en cette affaire ?
    ———Mon heure n'est pas encore venue.»
    (5) Sa mère dit aux serviteurs :
    ———«Faites tout ce qu'il vous dira.»
    (6) Il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications
    des Juifs et contenant chacune deux ou trois mesures.
    (7) Jésus leur dit :
    ———«Remplissez d'eau ces jarres.»
    Ils les remplirent à ras bord.
    (8) – «Puisez maintenant, leur dit-il,
    ———et portez-en à l'organisateur du repas.»
    Ils lui en portèrent.
    (9) Quand l'organisateur du repas eut goûté l'eau changée en vin
    – il ne savait pas d'où venait ce vin,
    tandis que les serviteurs qui avaient puisé l'eau le savaient –
    il appelle le marié
    (10) et lui dit :
    ———«Tout homme sert d'abord le bon vin,
    ———puis, quand les gens sont ivres, le moins bon ;
    ———toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent.»
    (11) Tel fut le commencement des signes de Jésus,
    ce qu'il fit à Cana de Galilée.
    Il manifesta sa gloire, et ses disciples mirent leur foi en lui.
    (12) Après cela, il descendit à Capharnaüm avec sa mère,
    ses frères et ses disciples,
    et ils n'y demeurèrent que peu de jours. ...


    Jean 2,1-12 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond,
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)

    Pour écouter la lecture de ce chapitre
    dans la traduction en français fondamental (Parole de Vie)
    > cliquer ici <

    —oOOOo—
    En lien avec ce texte, lire la note suivante :
    GAMEÔ, se marier, épouser par Dominique Hernandez
  • Jean 1,1-18, “La parole faite chair”

    prologue,prologue de jean,parole,verbe,logos

    ("Au commencement était la Parole", calligraphie de Jane SULLIVAN)

    (Ce poème inaugural qui ouvre le quatrième évangile est souvent désigné comme le "prologue de l'évangile de Jean". Il fait écho aux premiers versets de la Bible, dans le récit de la création en Genèse 1. Le mot ici traduit par "Parole", est rendu dans d'autres traductions par "Verbe" ; dans le texte grec original, il s'agit du mot grec logos.)


    Evangile de Jean 
    (chapitre 1, versets 1 à 18)

    (1) Au commencement était la Parole ;
    ——la Parole était auprès de Dieu ;
    ——la Parole était Dieu.
    (2) Elle était au commencement auprès de Dieu.

    (3) Tout est venu à l'existence par elle,
    ——et rien n'est venu à l'existence sans elle.
    Ce qui est venu à l'existence
    (4) en elle était vie,
    ——et la vie était la lumière des humains.

    (5) La lumière brille dans les ténèbres,
    ——et les ténèbres n'ont pas pu la saisir.

    (6) Survint un homme, envoyé de Dieu, du nom de Jean. 
    (7) Il vint comme témoin,
    ——pour rendre témoignage à la lumière,
    ——afin que tous croient par lui. 
    (8) Ce n'est pas lui qui était la lumière ;
    ——il venait rendre témoignage à la lumière.

    (9) La Parole était la vraie lumière,
    ——celle qui éclaire tout humain
    ——elle venait dans le monde. 

    (10) Elle était dans le monde,
    ——et le monde est venu à l'existence par elle,
    ——mais le monde ne l'a jamais connue. 
    (11) Elle est venue chez elle,
    ——et les siens ne l'ont pas accueillie 
    (12) mais à tous ceux qui l'ont reçue,
    ——elle a donné le pouvoir
    ——de devenir enfants de Dieu
    ——– à ceux qui mettent leur foi en son nom.
    (13) Ceux-là sont nés, non pas du sang,
    ——ni d'une volonté de chair,
    ——ni d'une volonté d'homme, mais de Dieu.

    (14) La Parole est devenue chair ;

    elle a fait sa demeure parmi nous,

    et nous avons vu sa gloire,

    une gloire de Fils unique issu du Père ;

    elle était pleine de grâce et de vérité.

    (15) Jean lui rend témoignage, il s'est écrié :
    ——«C'était de lui que j'ai dit :
    ——“Celui qui vient derrière moi est passé devant moi,
    ——car, avant moi, il était.”

    (16) Nous, en effet, de sa plénitude

    nous avons tous reçu,

    et grâce pour grâce ;

    (17) car la loi a été donnée par Moïse, la grâce

    ——et la vérité sont venues par Jésus-Christ.

    (18) Personne n'a jamais vu Dieu ;

    ——celui qui l'a annoncé,

    ——c'est le Dieu Fils unique

    ——qui est sur le sein du Père. ...

     

    Jean 1,1-18 (traduction adaptée de la Nouvelle Bible Segond
    publiée en 2002 par la Société Biblique Française)

    —oOOOo—
    Pour écouter la lecture de ce chapitre
    dans la traduction en français fondamental (Parole de Vie)
    cliquer ici <

    —oOOOo—
    En lien avec ce texte, lire la note suivante :
     LOGOS par Henri Persoz