Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MELAH, HALAS, le sel

sel-mer-magazine-240711.jpg
——MeLaH en hébreu, halas en grec, le sel est une denrée alimentaire indispensable ; comme Job le fait remarquer à ses amis « Peut-on manger sans sel ce qui est fade ? » (6,6). Il faut saler la nourriture, mais avec mesure sinon l’aliment devient immangeable.

Un mot de la Bible——
par Odile Bertrand ...

——Le sel est une denrée précieuse, rare jusqu'à une époque récente, donc coûteuse et qui a généré la levée d’un impôt : la gabelle ; les Gabelous chargés de prélever cette taxe ont sévi jusqu’en 1790 .

——Dans le langage courant, on parle aussi d’une conversation “pleine de sel” c’est-à-dire pleine de finesse , spirituelle. Par contre, “une plaisanterie salée” a une connotation négative ; elle est osée, voire déplacée. Et une “addition est salée” n'est pas agréable à payer.
——On parle encore de “mettre son grain de sel …” juste ce qu’il faut ; ce qui rejoint les paroles de l'apôtre Paul  :
Que vos propos soient toujours bienveillants, relevés de sel,
avec l’art de répondre à chacun comme il faut. 

————————————————(Colossiens 4,6)

——Avant de parcourir la Bible à la recherche de sel, rappelons qu’il est des coutumes de la société civile qui ont des racines bibliques et que l’on ne peut comprendre qu’avec une certaine culture biblique. Par exemple, aujourd'hui encore, lorsqu’un chef d’Etat se rend à Jérusalem, en visite officielle, le maire de cette ville l’accueille aux portes de la ville, en lui offrant du pain et du sel . Pourquoi ? Eh bien, manger le sel de quelqu’un c’est être attaché à sa maison et manger le sel avec quelqu’un c’est faire un pacte avec lui ; ce pacte est appelé pacte de sel.

Le sel dans le Premier Testament

——Les qualités du sel sont ambivalentes, négatives et positives.

——Dans la Genèse (14,3) il est question de la Mer salée appelée encore Mer morte à cause de sa trop grande teneur en sel qui empêche toute vie dans ses eaux. Genèse 19,26 relate l’histoire de la femme de Loth devenue statue de sel pour s’être retournée alors qu’il lui avait été signifié de ne pas regarder en arrière vers la ville impie qu'elle quittait.
DSCN6182.JPG
——Aiguille rocheuse au bord de la Mer Morte désignée comme “La femme de Loth” ...

——Le sel peut tuer ; mais donne aussi de la saveur aux aliments. Ainsi, même la viande des offrandes doit être salée, car elle est un repas offert au Seigneur, repas qui se doit d’être savoureux :
Sur toute offrande que tu présenteras, tu mettras du sel,
tu n’omettras jamais le sel de l’alliance.

————————————————(Lévitique 2,13)
——Comme Dieu ne revient pas sur sa parole, l’alliance est perpétuelle ; on l’appelle “Alliance de sel”.

——Concernant cette alliance de sel, lisons en Nombres 18,19, c’est alors le Seigneur qui parle à Aaron à propos des revenus des prêtres – :
« Je vous donne en vertu d’une loi perpétuelle, à toi, à tes fils et à tes filles, toutes les redevances prélevées pour le Seigneur par les fils d’Israël sur les choses saintes.
C’est là – pour toi et tes descendants - une alliance consacrée par le sel et immuable aux yeux du Seigneur.
 »

——De même en 2 Chroniques 13 :
« Ne savez-vous pas que le Seigneur, le Dieu d’Israël a donné la royauté à David pour toujours – à lui et à ses fils –.
C’est une alliance de sel.
»

——A chaque fois qu’était offert au Temple de Jérusalem, un sacrifice, la viande était saupoudrée de sel. Ainsi en était-il pour les holocaustes où il s’agissait de retrouver la faveur du Seigneur :
Tu présenteras un taureau sans défaut, un bélier sans défaut pris dans le petit bétail. Tu les présenteras devant le Seigneur, les prêtres jetteront sur eux du sel et les feront monter en holocauste pour le Seigneur
————————————————(Ezéchiel 43,24)

——Deux autres textes soulignent encore l’ambivalence du sel : agent de purification ou de stérilité.

——Le sel, est un agent purificateur ; un exemple dans le deuxième livre des Rois (2,19 et suivants) :
Des gens de Jéricho dirent à Elisée :
«comme le voit mon Seigneur, le séjour dans la ville est agréable ;
toutefois, l’eau est mauvaise et le pays stérile»
Il dit : «Procurez-moi une écuelle neuve et mettez-y du sel.»
Ils la lui procurèrent.
Il sortit vers l’endroit où jaillissait de l’eau, y jeta du sel en disant :
«Ainsi parle le Seigneur :
j’assainis cette eau, elle n’apportera plus ni mort ni stérilité.»
L’eau fut assainie jusqu’à ce jour selon la parole qu’avait dite Elisée.
——Si Elisée a assaini l’eau des sources de Jericho, Abimeleck, par contre, après une guerre, a saupoudré de sel, les ruines vouées de ce fait à la désolation et à la malédiction.
Lisons en Juges 9,45 :
Abimeleck combattit toute la journée contre la ville (de Sichem),
puis il s’en empara, massacra toute la population qui s’y trouvait ;
il démolit la ville et y sema du sel.
——Si la viande est salée pour le sacrifice, l’encens l’est aussi :
Le Seigneur dit à Moïse : Procure-toi des essences parfumées (suit une énumération de plantes ), tu en feras un parfum mélangé – travail de parfumeur- salé, pur, sacré.
————————————————(Exode 30,34)
——Il est dit, par ailleurs que ce parfum servira aussi pour la Tente de la Rencontre, et qu’il ne faudra pas utiliser sa recette pour un usage privé : “ Tu le tiendras pour consacré au Seigneur.

——Et lorsque le prophète Ezéchiel dénonce les amours coupables de Jérusalem, il est encore question de sel :
« Fils d’homme (dit le Seigneur ), fais connaître à Jérusalem ses abominations ;
tu diras…/...A ta naissance, au jour où tu es née,
on ne t’a pas coupé le cordon
tu n’as pas été lavée dans l’eau pour être purifiée ;
tu n’as pas été frottée de sel ni enveloppée de lange.
 »
————————————————(Ezéchiel 16,2 et suivants)
——Le sel –pensait-on alors– fortifie le nouveau-né, et la liturgie chrétienne a longtemps utilisé le sel pour le rite du baptême. Une pratique dont le Nouveau Testament ne parle pas.

——Enfin le sel est précieux car il s’utilise en petite quantité comme la pincée du levain dans la pâte, dont parle Matthieu 13; il n’est en lui aucun agent de fermentation comme dans le levain, ou de corruption comme dans le miel dont l’origine est animale.

Le sel, dans le Nouveau Testament

——Le sel est rarement évoqué sinon dans quelques paroles de Jésus, devenues sentences et reprises d’ailleurs avec quelques différences dans les synoptiques :
« Vous êtes le sel de la terre.
Si le sel perd son sel , ou sa saveur,
comment redeviendra-t-il du sel ?
Il ne vaut plus rien.
On le jette dehors
et il est foulé aux pieds par les hommes .
»
————————————————(Matthieu 5,13)

——Une coutume palestinienne peut nous aider à comprendre ces paroles. Nous savons d’expérience que le sel active la combustion. Qui n’a pas jeté une poignée de sel sur des brindilles pour en activer le feu ? Ainsi les boulangers arabes placent-ils dans leur four des plaques de sel pour activer la combustion.
——Mais au fil du temps les plaques qui ont servi de catalyseur perdent leurs propriétés chimiques et deviennent inefficaces. Il faut les remplacer ; et ces plaques inopérantes sont alors jetées dehors et les passants les foulent aux pieds.

——Et puis, il y a cette phrase obscure de Jésus dans l'évangile de Marc :
«Chacun sera salé au feu. »
————————————————(Marc 9,49)
——En référence aux coutumes palestiniennes, certains traduisent cette phrase ainsi : “chacun doit être comme du sel pour le feu.
——Mais lorsqu’on lit le contexte de cette parole de Jésus, on en déduit que le sel représente le renoncement. 
——Marc 9,50 développe à sa façon cette parole par une autre sentence de Jésus :  
«  Le sel est une bonne chose ;
mais si le sel perd sa saveur, avec quoi l'assaisonnerez-vous ?
Ayez du sel en vous-mêmes et soyez en paix les uns avec les autres.
»
——« Ayez du sel » c’est-à-dire soyez purifiés des idoles de ce monde ;
et « Vous serez salés par le feu » signifiant sans doute l’épreuve, voire la persécution, ce qui est le lot du disciple.
——Matthieu situe d’ailleurs les paroles de Jésus sur le sel après les Béatitudes, dont la dernière est précisément : « Bienheureux les persécutés ».

——Pour Marc, le sel représente peut-être aussi la Sagesse ou l’Esprit du Christ, dont les chrétiens sont appelés à enrichir les rapports mutuels.

——Luc 14,34 commence la sentence pareillement :
«  Le sel est une bonne chose ;,
mais si le sel perd sa saveur, avec quoi l'assaisonnerez-vous ? ...

Mais il la conclue différemment :
«... Il (le sel) n’est bon ni pour la terre, ni pour le fumier,
on le jette dehors .
»
——Ce que représente le sel pour Luc n’est pas très clair. Mais ce qui est certain c’est que, par cette parole, Jésus avertit les disciples de ne pas s’affadir mais de rester fidèle à la radicalité du message de l’Evangile.

——Il ne s’agit donc plus de se servir du sel pour assainir, purifier ou stériliser , comme dans le Premier Testament .
——Le disciple devient sel de la terre : il doit être témoin de la saveur de l’Evangile par ses paroles, ses gestes, son regard.

Odile BERTRAND

—•o0O0o•—

L'article qui précède est le texte de l'émission
“Un mot de la Bible” sur Fréquence Protestante 100.7 FM
du samedi 13 décembre 2008.

DSCN6184.JPG

Les commentaires sont fermés.