Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actes 8,1a-40, “La mission helléniste de Philippe”

(Comme Etienne, Philippe est un des Hellénistes mandatés par les apôtres pour gérer l'entraide sociale parmi les premiers chrétiens de Jérusalem, et, comme Etienne, il se lance aussitôt dans une mission d'évangélisation hors de la Judée ; ceci, alors même que les apôtres s'étaient réservé "le service de la Parole”, laissant aux Hellénistes “le service des tables”. L'Esprit le conduit la mission de Philippe jusqu'aux marges du judaïsme, et même au-delà ...)

Actes des apôtres
Chapitre 8
(1b) ... En ce jour-là éclata contre l'Église de Jérusalem une violente persécution.
Sauf les apôtres, tous se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie.
(2) Des hommes pieux ensevelirent Étienne et firent sur lui de belles funérailles.
(3) Quant à Saul, il ravageait l'Église ;
il pénétrait dans les maisons, en arrachait hommes et femmes, et les jetait en prison.
(4 Ceux donc qui avaient été dispersés allèrent de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la Parole.

(5) C'est ainsi que Philippe, qui était descendu dans une ville de Samarie, y proclamait le Christ.
(6) Les foules unanimes s'attachaient aux paroles de Philippe, car on entendait parler des miracles qu'il faisait et on les voyait.
(7) Beaucoup d'esprits impurs en effet sortaient, en poussant de grands cris, de ceux qui en étaient possédés, et beaucoup de paralysés et d'infirmes furent guéris.
(8) Il y eut une grande joie dans cette ville.

(9) Or il se trouvait déjà dans la ville un homme du nom de Simon qui faisait profession de magie et tenait dans l'émerveillement la population de la Samarie.
Il prétendait être quelqu'un d'important,
(10) et tous s'attachaient à lui, du plus petit jusqu'au plus grand.
«Cet homme, disait-on, est la Puissance de Dieu, celle qu'on appelle la Grande.»
(11) S'ils s'attachaient ainsi à lui, c'est qu'il les maintenait depuis longtemps dans l'émerveillement par ses sortilèges.
(12) Mais, ayant eu foi en Philippe qui leur annonçait la bonne nouvelle du Règne de Dieu et du nom de Jésus Christ, ils recevaient le baptême, hommes et femmes.
(13) Simon lui-même devint croyant à son tour, il reçut le baptême et ne lâchait plus Philippe. A regarder les grands signes et miracles qui avaient lieu, c'est lui en effet qui était émerveillé.

(14) Apprenant que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, les apôtres qui étaient à Jérusalem y envoyèrent Pierre et Jean.
(15) Une fois arrivés, ces derniers prièrent pour les Samaritains afin qu'ils reçoivent l'Esprit Saint.
(16) En effet, l'Esprit n'était encore tombé sur aucun d'eux ; ils avaient seulement reçu le baptême au nom du Seigneur Jésus.
(17) Pierre et Jean se mirent donc à leur imposer les mains, et les Samaritains recevaient l'Esprit Saint.

(18) Mais Simon, quand il vit que l'Esprit Saint était donné par l'imposition des mains des apôtres, leur proposa de l'argent.
(19) «Accordez-moi, leur dit-il, à moi aussi ce pouvoir, afin que ceux à qui j'imposerai les mains reçoivent l'Esprit Saint.»
(20) Mais Pierre lui répliqua : «Périsse ton argent, et toi avec lui, pour avoir cru que tu pouvais acheter, avec de l'argent, le don gratuit de Dieu.
(21) Il n'y a pour toi ni part ni héritage dans ce qui se passe ici, car ton coeur n'est pas droit devant Dieu.
(22) Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur: la pensée qui t'est venue au coeur te sera peut-être pardonnée.
(23) Je vois en effet que tu es dans l'amertume du fiel et les liens de l'iniquité.»
(24) Et Simon répondit : «Priez vous-mêmes le Seigneur en ma faveur, pour qu'il ne m'arrive rien de ce que vous avez dit.»

(25) Pierre et Jean, après avoir rendu témoignage et annoncé la parole du Seigneur, retournèrent alors à Jérusalem ; ils annonçaient la Bonne Nouvelle à de nombreux villages samaritains.

(26) L'ange du Seigneur s'adressa à Philippe : «Tu vas aller vers le midi, lui dit-il, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza; elle est déserte.»
(27) Et Philippe partit sans tarder. Or un eunuque éthiopien, haut fonctionnaire de Candace, la reine d'Éthiopie, et administrateur général de son trésor, qui était allé à Jérusalem en pèlerinage,
(28) retournait chez lui; assis dans son char, il lisait le prophète Ésaïe.
(29) L'Esprit dit à Philippe : «Avance et rejoins ce char.»
(30) Philippe y courut, entendit l'eunuque
qui lisait le prophète Ésaïe et lui dit :
«Comprends-tu vraiment ce que tu lis ?»
(31) - «Et comment le pourrais-je, répondit-il, si je n'ai pas de guide ?»
Et il invita Philippe à monter s'asseoir près de lui.
(32) Et voici le passage de l'Écriture qu'il lisait :
Comme une brebis que l'on conduit pour l'égorger,
comme un agneau muet devant celui qui le tond,
c'est ainsi qu'il n'ouvre pas la bouche.
(33) Dans son abaissement il a été privé de son droit.
Sa génération, qui la racontera ?
Car elle est enlevée de la terre, sa vie.


(34) S'adressant à Philippe, l'eunuque lui dit :
«Je t'en prie, de qui le prophète parle-t-il ainsi ?
De lui-même ou de quelqu'un d'autre ?»
(35) Philippe ouvrit alors la bouche et, partant de ce texte,
il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.
(36) Poursuivant leur chemin, ils tombèrent sur un point d'eau,
et l'eunuque dit : «Voici de l'eau.
Qu'est-ce qui empêche que je reçoive le baptême ?»
(37) [le verset 37 manquent dans beaucoup de manuscrits anciens]
(38) Il donna l'ordre d'arrêter son char ;
tous les deux descendirent dans l'eau, Philippe et l'eunuque,
et Philippe le baptisa.

e4186e2568f547e65cef2a679ae309dc.jpg

(39) Quand ils furent sortis de l'eau,
l'Esprit du Seigneur emporta Philippe,
et l'eunuque ne le vit plus,
mais il poursuivit son chemin dans la joie.
(40) Quant à Philippe, il se retrouva à Azôtos
et il annonçait la Bonne Nouvelle dans toutes les villes
où il passait jusqu'à son arrivée à Césarée. ...


Actes 8,1a-40 (traduction adaptée
à partir de la Nouvelle Bible Segond,
publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


—oOOOo—
Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
seront bientôt mises en ligne.
D'ores et déjà, lire l'article suivant :
Une diversité originelle, les Hellénistes, par Patrice Rolin.

Les commentaires sont fermés.