Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actes 6,1-15, “Premières dissensions à Jérusalem”

(Ecrits vers 85 ap. J.C. (?), les Actes des apôtres racontent les débuts du christianisme. Jusqu'au chapitre 5, ce livre déploie une histoire idéale des origines dans laquelle la communauté chrétienne naissante est présentée comme fondamentalement unie (lire 2,42-47 ; 4,32-35 ; 5,12-16). Il y a bien des difficultés, mais elles viennent de l'extérieur, la répression par les autorités juives (4,1s ; 5,17s), ou de l'intérieur (4,32—5,11) mais il s'agit de "brebis galeuses" rapidement mises dehors. Avec le passage ci-dessous la communauté semble divisée entre deux parties d'origine culturelle différente. La question semble d'abord n'être que d'ordre pratique, du favoritisme dans l'aide sociale aux veuves, mais on comprend rapidement que des divergences plus profondes sont en jeu)

Actes des apôtres
Chapitre 6, versets 1 à 15

(1) ... En ces jours-là,
comme les disciples se multipliaient,
les Hellénistes(1) se mirent se plaindre
contre les Hébreux(2),
parce que leurs veuves étaient négligées
dans le service quotidien.
(2) Les Douze convoquèrent alors la multitude des disciples et dirent :
——«Il ne convient pas que nous délaissions
——la parole de Dieu pour servir aux tables.
(3)Choisissez plutôt parmi vous, frères,
——sept hommes de qui l'on rende un bon témoignage,
——remplis d'Esprit et de sagesse,
——et nous les chargerons de cela.
(4)Quant à nous, nous nous consacrerons assidûment
——à la prière et au service de la Parole.»

(5) Ce discours plut à toute la multitude.
Ils choisirent Etienne, homme plein de foi
et d'Esprit saint, Philippe, Prochore, Nicanor,
Timon, Parménas et Nicolas, prosélyte d'Antioche.
(6) Ils les présentèrent aux apôtres,
qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains.

(7) La parole de Dieu se répandait,
le nombre des disciples se multipliait rapidement à Jérusalem,
et une grande foule de prêtres obéissait à la foi.
(8) Etienne, plein de grâce et de puissance, produisait des prodiges et des signes grandioses parmi le peuple.

(9) Quelques membres de la synagogue dite des Affranchis,
des Cyrénéens, des Alexandrins et des gens de Cilicie et d'Asie, engagèrent un débat avec Etienne ;
(10) mais ils n'étaient pas capables de s'opposer
à la sagesse et à l'Esprit par lesquels il parlait.
(11) Alors ils soudoyèrent des hommes qui dirent :
——«Nous l'avons entendu proférer des paroles
——blasphématoires contre Moïse et contre Dieu.»
(12) Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les scribes ;
puis ils survinrent, s'emparèrent de lui
et l'emmenèrent au sanhédrin.
(13) Ils produisirent de faux témoins qui disaient :
——«Cet homme ne cesse de proférer des paroles
——contre ce lieu et contre la loi ;
(14)-car nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazôréen,
——détruirait ce lieu et changerait les coutumes
——que Moïse nous a transmises.
(15) Tous ceux qui siégeaient au Sanhédrin avaient les yeux fixés sur lui, et ils virent son visage comme le visage d'un ange. ...»

(Pour lire la suite, cliquez ici)

Actes 6,1-15 (traduction adaptée
à partir de la Nouvelle Bible Segond,
publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


Note :
(1) Ici, les Hellénistes sont des juifs de culture et de langue grecques adhérant au mouvement chrétien naissant.
(2) Ici, les Hébreux sont des juifs jérusalémites ou judéens, et de langue araméenne, adhérant au mouvement chrétien naissant.


—oOOOo—
Des articles commentant tel ou tel aspect de ce texte
seront bientôt mises en ligne.
D'ores et déjà, lire les articles suivants :

La communauté de Jérusalem par Patrice Rolin

Le groupe des hellénistes par Patrice Rolin

BLASPHÊMEÔ, blasphémer par Jean-Pierre Sternberger

Les commentaires sont fermés.