Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1 Thessaloniciens 4,13—5,11, “Inquiétudes apocalyptiques”

(Ecrite vers 50, la première lettre de Paul aux chrétiens de Thessalonique -au nord de la Grêce- est la plus ancienne épître de l'apôtre, et donc le plus ancien texte du Nouveau Testament.
Vingt ans après Jésus, celui-ci n'est pas encore revenu comme il l'avait annoncé, certains chrétiens de Thessalonique semblent alors être inquiets du sort des défunts morts avant le retour du Christ. Paul tente de les rassurer en utilisant une terminologie apocalyptique pour concentrer leur attention sur leur présent plutôt que sur l'au-delà.)


Première épître de Paul aux Thessaloniciens
(chapitre 4, verset 13 jusqu'au chapitre 5, verset 11)


Chapitre 4
(13) ... Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort, afin que vous ne vous attristiez pas comme les autres, qui n'ont pas d'espérance.
(14) En effet, si, comme nous le croyons, Jésus est mort et s'est relevé, alors, par Jésus, Dieu réunira aussi avec lui ceux qui se sont endormis.
(15) Voici en effet ce que nous vous disons – c'est une parole du Seigneur : nous, les vivants qui restons jusqu'à l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons en aucun cas ceux qui se sont endormis.
(16) Car le Seigneur lui-même, avec un cri de commandement, avec la voix d'un archange, avec le son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et ceux qui sont morts dans le Christ se relèveront d'abord.
(17) Ensuite, nous, les vivants qui restons, nous serons enlevés ensemble avec eux, dans les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs; et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.
(18) Encouragez-vous donc les uns les autres par ces paroles.
Chapitre 5
(1) Pour ce qui concerne les temps et les moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous écrive.
(2) En effet, vous savez vous-mêmes parfaitement que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.
(3) Quand ils diront : “Paix et sécurité !”, alors la destruction arrivera sur eux à l'improviste, comme les douleurs de l'accouchement sur la femme enceinte, et ils n'échapperont en aucun cas.
(4) Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour, tel un voleur, vous surprenne;
(5) car vous êtes tous fils de la lumière et fils du jour. Nous n'appartenons pas à la nuit ni aux ténèbres.
(6) Ainsi donc, ne dormons pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres.
(7) Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s'enivrent sont ivres la nuit.
(8) Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres : revêtons pour cuirasse la foi et l'amour, et pour casque l'espérance du salut.
(9) Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut – par notre Seigneur Jésus-Christ,
(10) qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui.
(11) Ainsi donc, encouragez-vous mutuellement et contribuez à la construction de l'autre, comme vous le faites déjà. ...


1 Thessaloniciens 4,13—5,11 (traduction adaptée
à partir de la Nouvelle Bible Segond,
publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


—oOOOo—
En lien avec ce texte on lira les notes suivantes :
Inquiétudes apocalyptiques à Thessalonique, par Elian Cuvillier
Une diversité originelle, “Les cercles de sagesse”, par Patrice Rolin

Les commentaires sont fermés.