Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Galates 5,1-26, “Liberté !”

(La liberté est l'un [si ce n'est le] des thèmes centraux de cette lettre.
La liberté à laquelle Paul [r]appelle les Galates, n'est ni “faire tout ce que l'on veut”, ni la liberté intérieure face au monde, objet de la quête des philosophes stoïciens.)


Epître de Paul aux Galates
(chapitre 5)


(1) ... C'est pour la liberté que le Christ nous a libérés.
Tenez donc ferme,
et ne vous remettez pas sous le joug de l'esclavage.
(2) Moi, Paul, je vous dis que si vous vous faites circoncire,
le Christ ne vous servira de rien.
(3) Et je l'atteste encore une fois à tout homme
qui se fait circoncire :
il est tenu de mettre en pratique la loi tout entière.
(4) Vous êtes séparés du Christ,
vous qui cherchez la justification dans la loi ;
vous êtes déchus de la grâce.

(5) Quant à nous, c'est par l'Esprit
que nous attendons de la foi la justice espérée.
(6) Car, en Jésus-Christ, ce qui a de la valeur,
ce n'est ni la circoncision ni l'incirconcision,
mais la foi qui opère par l'amour.
(7) Vous couriez bien !
Qui vous a arrêtés, en vous empêchant d'obéir à la vérité ?
(8) Cette persuasion-là ne vient pas de celui qui vous appelle.
(9) Un peu de levain fait lever toute la pâte.
(10) Moi, j'ai confiance en vous, dans le Seigneur :
je sais que vous ne penserez pas autrement.
Mais celui qui vous trouble, quel qu'il soit, en subira la peine.
(11) Quant à moi, mes frères,
si je proclamais encore la circoncision,
pourquoi serais-je encore persécuté ?
La cause de chute, la croix,
serait donc réduite à rien ?
(12) – Qu'ils aillent donc jusqu'à se mutiler,
ceux qui sèment le trouble parmi vous !

(13) Mes frères, vous avez été appelés à la liberté ;
seulement, que cette liberté ne devienne pas un prétexte
pour la chair ;
par amour, faites-vous plutôt esclaves les uns des autres.
(14) Car toute la loi est accomplie dans une seule parole,
celle-ci : “Tu aimeras ton prochain comme toi-même.”
(15) Mais si vous vous mordez,
si vous vous dévorez les uns les autres,
prenez garde de ne pas être détruits les uns par les autres.
(16) Je dis plutôt : marchez par l'Esprit,
et vous n'accomplirez jamais ce que la chair désire.
(17) Car la chair a des désirs contraires à l'Esprit,
et l'Esprit en a de contraires à la chair ;
ils sont opposés l'un à l'autre,
de sorte que vous ne faites pas ce que vous voudriez.
(18) Mais si vous êtes conduits par l'Esprit,
vous n'êtes pas sous la loi.

(19) Or les œuvres de la chair sont manifestes :
inconduite sexuelle, impureté, débauche,
(20) idolâtrie, sorcellerie, hostilités, disputes,
passions jalouses, fureurs, ambitions personnelles,
divisions, dissensions,
(21) envie, beuveries, orgies et autres choses semblables.
Je vous préviens, comme je l'ai déjà fait :
ceux qui pratiquent de telles choses
n'hériteront pas le royaume de Dieu.

(22) Quant au fruit de l'Esprit, c'est :
amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi,
(23) douceur, maîtrise de soi ;
aucune loi n'est contre de telles choses.
(24) Mais ceux qui appartiennent à Jésus-Christ
ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.
(25) Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi par l'Esprit.
(26) Ne devenons pas vaniteux ;
cessons de nous provoquer les uns les autres,
de nous porter envie les uns aux autres. …

Galates 5,1-26 (traduction adaptée
à partir de la Nouvelle Bible Segond,
publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


—oOOOo—
En lien avec ce texte, lire les notes suivantes :

Les marches de la liberté par Corina Combet Galland

• ELEUTHERIA, liberté par Patrice Rolin

En lien avec la lettre aux Galates,
on lira aussi avec intérêt livre de François Vouga “Moi, Paul !.

Les commentaires sont fermés.