Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Galates 2, “La rencontre de Jérusalem”

(Le récit que l'apôtre fait de sa rencontre avec quelques personnages importants du christianisme de Jérusalem, est très différent de celui
que le livre des Actes [chap.15] fera une 30aine d'années après Paul.
On comparera avec intérêt ces deux récits)


Epître de Paul aux Galates
(chapitre 2)


Chapitre 2
(1) ... Ensuite, quatorze ans plus tard, je suis remonté à Jérusalem avec Barnabé, et j'ai aussi pris Tite avec moi.
(2) J'y suis monté par suite d'une révélation. Je leur ai exposé la bonne nouvelle que je proclame parmi les non-Juifs ;
je l'ai exposée en privé aux gens les plus considérés, de peur de courir ou d'avoir couru en vain.
(3) Mais Tite, qui était avec moi, et qui était grec, n'a même pas été contraint de se faire circoncire.
(4) – Tout cela à cause des faux frères, des intrus qui s'étaient introduits parmi nous pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, avec l'intention de nous asservir ;
(5) à ceux-là nous n'avons pas cédé un seul instant, nous ne nous sommes pas soumis, afin que la vérité de la bonne nouvelle demeure pour vous.
(6) Quant à ceux qui étaient considérés comme des gens importants – ce qu'ils étaient autrefois m'est bien égal : Dieu n'est pas partial ! – ces gens considérés ne m'ont rien imposé.
(7) Au contraire, lorsqu'ils ont vu que la bonne nouvelle m'avait été confiée pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis
(8) – car celui qui avait été à l'œuvre en Pierre pour l'apostolat auprès des circoncis avait aussi été à l'œuvre en moi auprès des non-Juifs –
(9) et lorsqu'ils ont reconnu la grâce qui m'avait été accordée, alors Jacques, Céphas[=Pierre, en Araméen] et Jean, qui étaient considérés comme des colonnes, nous ont donné la main droite, à Barnabé et à moi, en signe de communion : nous irions, nous, vers les non-Juifs, et eux vers les circoncis;
(10) nous devions seulement nous souvenir des pauvres,
ce que j'ai fait avec empressement.

(11) Mais lorsque Céphas est venu à Antioche, je me suis opposé à lui ouvertement, parce qu'il avait tort.
(12) En effet, avant la venue de quelques personnes de chez Jacques, il mangeait avec les non-Juifs ; mais après leur venue il s'est esquivé et s'est tenu à l'écart, par crainte des circoncis.
(13) Les autres Juifs aussi sont entrés dans ce jeu, au point que Barnabé lui-même s'est laissé entraîner par leur double jeu.
(14) Quand j'ai vu qu'ils ne marchaient pas droit au regard de la vérité de la bonne nouvelle, j'ai dit à Céphas,
devant tout le monde :
———« Si toi, qui es juif,
———tu vis à la manière des non-Juifs
———et non à la manière des Juifs,
———comment peux-tu contraindre les non-Juifs
———à adopter les coutumes juives ? »
(15) Nous, nous sommes juifs de naissance,
nous ne sommes pas de ces pécheurs de non-Juifs.
(16) Sachant que l'être humain n'est pas justifié en vertu des œuvres de la loi, mais au moyen de la foi de Jésus-Christ, nous aussi nous avons mis notre foi en Jésus-Christ, afin d'être justifiés en vertu de la foi du Christ et non pas des oeuvres de la loi
– car personne ne sera justifié en vertu des œuvres de la loi.
(17) Mais si, en cherchant à être justifiés dans le Christ,
nous étions nous aussi trouvés pécheurs,
le Christ serait alors serviteur du péché ?
Jamais de la vie !
(18) Si je reconstruis ce que j'ai détruit,
je montre que je suis un transgresseur ;
(19) en effet, par la loi, je suis moi-même mort pour la loi,
afin de vivre pour Dieu. Je suis crucifié avec le Christ :
(20) ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi ;
ma vie présente dans la chair,
je la vis dans la foi du Fils de Dieu,
qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.
(21) Je ne rejette pas la grâce de Dieu ;
car si la justice est par la loi,
alors le Christ est mort pour rien. ...

Lire la suite de ce texte

Galates 2,1-21 (traduction adaptée
à partir de la Nouvelle Bible Segond,
publiée en 2002 par la Société Biblique Française)


—oOOOo—
Des notes commentant tel ou tel aspect de ce texte
seront bientôt mises en ligne.

En lien avec la lettre aux Galates,
on lira avec intérêt livre de François Vouga “Moi, Paul !”
.

Les commentaires sont fermés.