Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TsèLèM, EIKÔN, image

Image”, en hébreu TsèLèM, en grec EIKÔN qui a donné le mot ‘icône’
(ci-dessous La Trinité peinte par Andreï Roublev, vers 1411)

medium_trinite1c3.jpg

Dans la Bible, la notion d'image s'exprime sous différentes modalités :
—————• L'image mensongère, l’idole
—————• L'image inaccomplie, l’homme
—————• L'image accomplie, le Christ

Un mot de la Bible,
par Odile Bertrand ...

L'image mensongère

Tu ne feras pas d’image de Dieu.
————————————Exode 20,4

Pourquoi cet interdit ?
D’abord parce que l’homme est prompt à transformer toute image en idole (littéralement : “ce qu'on voit”), c’est-à-dire à lui conférer une valeur absolue dans l’illusion d’un bonheur trouvé. D’ailleurs, l'hébreu TsèLèM signifie à la fois image et idole.
Ensuite, parce que Dieu est mystère indicible, invisible, inconcevable, et ne peut donc être figé dans une image immuable. Même les images mentales, qui semblent dévoiler Dieu peuvent aussi le voiler, si elles deviennent des idoles, c’est-à-dire si l’on n’est pas prêt à les modifier, à les corriger les unes par les autres. C’est ce que font les auteurs bibliques du premier Testament qui exposent des images de Dieu pour les dépasser. Ainsi le Dieu tout puissant, exterminateur des ennemis, vengeur de son peuple est en tension avec le Dieu pasteur qui fait reposer son peuple en de verts pâturages, père qui le protège, ou époux qui le chérit …

Cet interdit de la représentation est actuel surtout aujourd’hui, où l’image connaît une progression vertigineuse, envahissante.
Et ceci pour ne pas nous fabriquer un dieu-idole à notre image.

Mais voilà que sur ce chemin de mystère, un accès sur Dieu est possible ...


L'image inaccomplie

Dieu dit : Faisons l’homme à notre image,
selon notre ressemblance.
Dieu créa l’homme à son image,
à l’image de Dieu Il le créa ;
mâle et femelle Il les créa.

——————————————Genèse 1,26-27

Donc la seule image légitime de Dieu c’est l’homme.

Pourquoi deux termes : ‘image’ et ‘ressemblance’, en hébreu TsèLèM et DeMOuTh ? Même si le mot ressemblance corrige ce que le mot imagea de trop statique, ces deux termes sont synonymes. Insister en utilisant deux mots différents pour exprimer la même idée, est un procédé courant de la poésie biblique ; ce rythme binaire apparaît notamment dans les Psaumes :

Lors du Jugement, les méchants ne se relèveront pas, ni les pécheurs, au rassemblement des justes
——————————————Psaume 1,5
Brisons leurs liens, rejetons leurs entraves.
——————————————Psaume 2,3
Seigneur, châtie moi sans colère,
corrige-moi sans fureur
-——-Psaume 6,2 etc.


Que signifie : “être créé à l’image de Dieu ?”
Le livre de la Sagesse ouvre une piste :

Dieu a créé l’homme pour qu’il soit incorruptible,
et Il l’a fait image de ce qu’il possède en propre.

——————————————Sagesse 2,3

Ce que Dieu possède en propre, qu’Il a donné à l’homme et que les animaux ne possèdent pas, c’est la parole.
En effet Dieu parle. Genèse 1 est ponctué de ce refrain : “Et Dieu dit ...”. Or il n’est encore personne pour entendre ce qui est dit. C’est que “Dieu dit” pour créer. L’homme n’a pas ce pouvoir ; la parole humaine n’est qu’une image de la parole divine.
Cependant, l’homme parle et parler, ce n’est pas seulement proférer des mots, mais entrer en dialogue ; dialogue qui suppose un Je et un Tu.
Ce dialogue aide l’homme à réaliser ce qu’il est : “mâle et femelle” , c’est-à-dire , semblable et différent, créé pour la relation.

Dieu parle aussi aux humains :

Soyez féconds et prolifiques, remplissez la terre et dominez-la. Soumettez les poissons de la mer,
les oiseaux du ciel et toute bête qui remue sur la terre.
———————————————————Genèse 1,28

Dieu indique donc à l’homme la conduite à tenir pour ressembler à Celui dont l’image est imprimée en lui : poursuivre l’œuvre créatrice. Or pour créer, Dieu a mis de l’ordre dans le tohu-bohu, Il a séparé, imposé des limites aux forces du mal symbolisées par les eaux primordiales, sans rien anéantir; il a tout maîtrisé par une parole de respect, de douceur.
Ainsi l’homme doit-il soumettre le créé par la douceur, sans violence aucune, et la création, comme dans le projet initial de Dieu, demeurera harmonieuse, pacifiée. Et l’homme, créature inaccomplie , se réalisera lui aussi . Comme Dieu d’ailleurs, en Genèse 2,2 il devra s’arrêter, faire shabbat pour discerner la suite à donner à l’œuvre entreprise. Comme Dieu aussi , il saura admirer ; en Gn 1, six fois tel un refrain, il est écrit : “Et Dieu vit que cela était beau” ou bon, le qualificatif TOV, désignant l’un et l’autre beau ou bon.

Mais avant de dominer le créé, l’homme doit se dominer lui-même , difficile conquête :

Le péché n’est-il pas à ta porte une bête tapie qui te convoite et que tu dois dominer———Genèse 4,7

La parole de respect va être vite supplantée par une parole de violence. Et dans la violence, y a-t-il encore parole? :

Quand ils furent aux champs,
Caïn attrapa son frère Abel et le tua
——Genèse 4,8

Sur ce lieu de violence, aucune parole n’est échangée, même si des mots peuvent être proférés . C’est alors qu’au lieu de devenir image de Dieu, l’homme devient image de l’animal ; en quelque sorte, il se “dé-crée”.

La seule image de Dieu avons-nous dit, c’est l’homme.
Mais voilà que le Nouveau Testament indique quelque chose de neuf par rapport à l’image ...


L'image accomplie

Christ est l’image du Dieu invisible ;
premier-né de toute créature”
————Colossiens 1,5

C’est en Christ que les paroles de la Genèse : “Dieu a créé l’homme à son image” atteignent leur plénitude.
Et en Hébreux 1,3 on peut encore lire à son sujet qu'Il est :

Resplendissement de la gloire du Père, empreinte de sa substance, image parfaite, expression de son être.

C’est donc ce Fils de l’Homme, comme Il se nommait lui-même qui rend visible Dieu invisible, et nous dévoile ce que l’œil n’a jamais vu, ce que l’oreille n’a jamais entendu, ce qui n’est jamais monté au cœur de l’homme ...

Dieu, nul ne l’a jamais vu, le Fils unique qui est dans le sein du Père nous l’a dévoilé.—————Jean 1,18

C’est en Christ que s’incarne dans la perfection l’image de Dieu. Et pour ressembler à celui dont nous portons l’image, il nous faut Le contempler, écouter ses paroles , ses paraboles, les décrypter et suivre ses traces en suivant notre propre chemin.
Et toujours ce conseil : “gardez-vous des idoles——1 Jean 5,21
Nous savons pourquoi !

Et cet autre conseil :

Ayez un même amour, un même cœur, recherchez l’unité, ne faites rien par rivalité, rien par gloriole
———————————————————Philippiens 2,3

car

Jésus n’a pas été oui et non,
mais il n’a jamais été que oui”
——2 Corinthiens 1,19


L’image la plus prégnante de Christ que donne le Nouveau Testament, c’est celle du Serviteur des hommes :

Il se dépouilla lui-même
en prenant la condition de serviteur”
Philippiens 2,7
Je suis au milieu de vous,
à la place de celui qui sert”
———————Luc 22,27

L’image du Maître et Seigneur tout-puissant du premier testament demeure, mais pleine d’une autre réalité :

Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. Dès lors, si moi le Seigneur et le Maître je vous ai lavé les pieds, vous devez vous aussi vous laver les pieds les uns aux autres”————————Jean 13,13

Ainsi tout amour pour Dieu s’exprime par l’amour des hommes :

Chaque fois que vous avez pris soin de l’un de ces plus petits, c’est de moi dont vous avez pris soin” ———————————————————Matthieu 25,40


L’amour des hommes signifie l’amour de Dieu qui a pris le visage de tout homme. L’apôtre Jacques insiste:

Soyez les réalisateurs de la Parole,
et pas seulement des auditeurs”
—————Jacques 1,22
Car il en va [de Dieu] comme d’un homme qui confia ses biens à ses serviteurs … puis il partit”——Matthieu 25,14s.



Dieu laisse l’homme à son conseil pour gérer son oeuvre, et faire en sorte que tout homme devienne “co-gestionnaire”. Car tout homme, aussi défiguré soit-il par le mal ou le malheur, porte au plus profond de lui l’image de son créateur.Pour ce faire, il faut savoir se poser sous le regard de Dieu, et clamer avec le psalmiste :

Scrute-moi ô Dieu, tu sauras ma pensée.
Sonde-moi, tu connaîtras mon cœur,
Vois si je prends le chemin des idoles
et conduis moi sur le chemin d’éternité”

———————————————————Psaume 139,23

Dietrich Bonhoeffer a parlé du Prix de la Grâce. Certes, la grâce ne s’achète pas, elle est donnée gratuitement, mais elle s’accueille au prix d’un travail dont la conséquence est la joie. “Entre dans la joie de ton Maître” tel est le leitmotiv de Matthieu 25 envers les serviteurs qui ont fait fructifier les talents confiés par le Maître.

L’homme, qui a fait fructifier ses talents en suivant Christ sur le chemin du service, devient à son tour image accomplie de Celui dont il est la ressemblance ; il s’entend dire alors :

Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi,
et ce qui est à moi est à toi.”
——————Luc 15,31

Odile BERTRAND


—•o0O0o•—

L'article qui précède est le texte de l'émission
“Un mot de la Bible”
sur Fréquence Protestante 100.7 FM
du samedi 17 mars 2007.

Les commentaires sont fermés.