Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DYNAMIS, puissance

medium_eclair5.jpg




Puissance, GeBOuRaH en hébreu,
dynamis en grec.

La puissance de Dieu est célébrée dans toute la Bible.
Le credo chrétien reprend ce thème et commence ainsi :

Je crois en Dieu le Père tout puissant,
——Créateur du ciel et de la terre ...
” ;

et l’acclamation qui termine la prière du Notre Pèresouligne aussi cet attribut :

... c’est à lui qu’appartiennent le règne,
———————la puissance et la gloire.



Un mot de la Bible,
le mot ‘puissance’
par Odile Bertrand ...

1. Puissance de Dieu dans le Premier Testament

Ce Dieu puissant c’est EL ShaDDaï, qui s’est manifesté sous ce nom aux patriarches Abraham Isaac et Jacob avant que Moïse ne reçoive la révélation du nom nouveau de YAHWEH : “Il est”, ou “Il fait être”.
Mais il ne faut pas faire de contresens sur la puissance de Dieu -ce qui arrive trop souvent !
Dieu n’est pas un magicien capricieux qui rectifie le cours de l’histoire, ou empêche les éléments de suivre leur loi.

Images de violence

Examinons ce mot ‘puissance’. N’évoque-t-il pas d’abord une image violente, voire guerrière ? Et la Bible abonde en images de ce type. Les Psaumes par exemple n’en manquent pas :

Psaumes 46,9 et suivants :

... Allez voir les actes du Seigneur
les ravages qu’il a faits sur la terre.
Il arrête les combats jusqu’au bout de la terre,
il casse l’arc, brise la lance, il incendie les chariots.
Lâchez les armes ! Reconnaissez que je suis Dieu
Je triomphe des nations ; Je triomphe de la terre.

Ou différemment dans le Psaume 12,6 :

Devant l’oppression des humbles, et la plainte des pauvres,
maintenant je me lève, dit le Seigneur,
Je mets en lieu sûr celui sur qui l’on crache.

La sortie d’Egypte demeure l’exemple type de la puissance de Dieu capable de délivrer son peuple :

Maintenant, dit le Seigneur à Moïse, tu vas voir, ce que je vais faire au Pharaon :
par main forte, il les laissera partir,
par main forte il les chassera de son pays !

———————————————————(Exode 6,1)

Cette image d'une puissance violente culmine en Exode 19,18s. :

Le mont Sinaï n’était que fumée,
parce que le Seigneur y était descendu dans le feu.
Sa fumée monta comme la fumée d’une fournaise,
et toute la montagne trembla violemment.
La voix du cor s’amplifia. Moïse parlait
et Dieu lui répondait par la voix du tonnerre.
medium_orage.5.jpg


Images de douceur

• Mais cette image de puissance guerrière n'est pas la seule. En effet, la rencontre de Dieu et d’Elie offre un spectacle tout autre : Elie seul, marche dans le désert vers l’Horeb, apeuré par les menaces de mort reçues, puis il entend le Seigneur lui dire :

«Voici, le Seigneur va passer … »
Il y eut un vent fort et puissant
qui érodait les montagnes et fracassait les rochers.
Le Seigneur n’était pas dans le vent.
Après le vent il y eut un tremblement de terre.
Le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre.
Après le tremblement de terre,
il y eut un feu le Seigneur n’était pas dans le feu.
Et après le feu, le bruissement d’un souffle ténu …
alors Elie se voila le visage,
il sortit et se tint à l’entrée de la grotte.

———————————————————(1Rois 19)


La puissance de Dieu devient douceur. EL ShaDDaï : le Dieu puissant devient YAHWEH, “celui qui est et fait être” par sa seule parole, ce dont l’homme est incapable. Ainsi, Genèse 1 livre dans le récit de la Création de l’Univers, la première image de puissance de la parole de Dieu :
—————Que la lumière soit et la lumière fut.
En hébreu d’ailleurs, le terme DaBaR signifie à la fois ‘parole’ et ‘action’.

Le Psaume 107,19,20 souligne le rôle de la parole dans l’histoire des hommes :

Ils crièrent vers le Seigneur dans leur détresse,
et Il les a sauvés de leurs angoisses ;
il a envoyé sa Parole pour les guérir
et les soustraire à la fosse.


• En Exode 4,22, la parole créatrice est douceur.
Dieu, qui se présente comme le père du peuple esclave en Egypte, envoie Moïse :

Tu diras au pharaon : ainsi parle le Seigneur :
Mon fils premier né c’est Israel ;
laisse partir mon fils pour qu’il me serve.

Ainsi, par sa parole, le Seigneur livre aux forces du mal un combat décisif mais en même temps Il se révèle aux “sauvés des eaux”...
... comme le pasteur
Psaume 23,1 :

le Seigneur est mon berger.
Je ne manque de rien.
” ;

... comme le créateur qui donne vie au cœur de la mort ,
Psaume 30,4 :

Tu m’as fait revivre
quand je tombais dans la fosse.

La puissance de Dieu est une puissance de Père, une puissance d’amour. Ainsi, Esaïe 25,4 :

Tu es le rempart du faible,
le rempart du pauvre dans la détresse,
le refuge contre l’orage,
l’ombre contre la chaleur.

Mais cette puissance est parfois occultée
pour que puisse s’exprimer et grandir la liberté de l’homme.

2. Puissance de Dieu dans le Nouveau Testament

Jésus, à son tour produit des actes surprenants. Et c’est par sa parole que Jésus exprime la puissance de Dieu qui agit en Lui. Cela n’étonnera pas le lecteur attentif de la Bible qui sait depuis Genèse 1 que tout a été créé par la Parole ou le Verbe, pour le bonheur de l’Homme ; un thème repris par le prologue de l'évangile de Jean :

Au commencement était le Verbe ...
Tout fut par Lui,
et rien de ce qui fut, ne fut sans Lui.

—————————————————(Jean 1,1 ... 3)


Puissance de Jésus sur les forces de mort

• Marc l’évangéliste veut conduire son lecteur à identifier Jésus en scrutant ses œuvres. Or les actions de Jésus sont le reflet de celles que Dieu a accomplies dans le Premier Testament. Ainsi c’est par sa seule parole, comme dans les récits de Création de Genèse 1 et 2, que Jésus agit :

- En Marc 5,30 :
———Il dit à la mer : «Silence, tais-toi» ; et le vent tomba.
- En Marc 5,8 face au possédé de Gérasa :
———«Sors de cet homme, esprit impur !»
- En Marc 7,34 avec un sourd-muet :
———«Ephphata», c’est-à-dire ‘ouvre-toi’.
———Aussitôt ses oreilles s’ouvrirent,
———sa langue se délia et il parlait correctement.

- En Marc 5,41 :

Jésus prend l’enfant par la main et lui dit : «Talitta qum»,
ce qui veut dire, «Fillette, je te le dis , Réveille-toi.»
Aussitôt la fillette se leva et se mit à marcher.

Ce geste rappelle Esaïe 41,13 :

«C’est moi Yahweh ton Dieu ; je te saisis par la main droite et je te dis : ne crains pas , car, moi, je viens à ton secours ».

C’est aussi le rappel du retour à la vie du fils de la Shounamite par Elisée 2Rois 4,32-37

Puissance de Jésus sur les forces de vie

• Si Jésus a pouvoir sur la mort ; comme Yahweh, il a ce même pouvoir sur la vie. Ainsi nourrit-il les foules dans le désert :

Jésus prit les cinq pains et les deux poissons et levant son regard vers le ciel, il prononça la bénédiction, rompit les pains et les donnait aux disciples pour qu’ils les offrent aux gens qui étaient installés par groupes. Ils mangèrent tous et furent rassasiés. On ramassa même des corbeilles de restes.
———(Marc 6,41s. ; même conclusion en Marc 8,6)

Cette scène reflète des scènes vécues par Elie en 1Rois 18,2s. :

La famine sévissait alors à Samarie. Akhab appela Ovadyahou…Or celui-ci craignait beaucoup le Seigneur ; ainsi, lorsque Jézabel avait fait supprimer les prophètes du Seigneur, Ovadyahou avait pris cent prophètes, les avait cachés par cinquante dans deux cavernes et les avait ravitaillés en pain et en eau.

On peut y lire aussi en filigrane la même scène vécue par Elisée
en 2Rois 4,42s :

Un homme vint…et apporta à l’homme de Dieu du pain de prémices, vingt pains d’orge et de blé nouveau dans un sac.Elisée dit « distribue-les aux gens et qu’ils mangent »! Son serviteur répondit «comment pourrais-je en distribuer à cent personnes ? » .
Il dit : «distribue-les aux gens et qu’ils mangent , car ainsi parle le Seigneur : On mangera et il y aura des restes.»


• En Marc 6,45, Jésus vient secourir ses disciples en difficulté et marche sur les eaux. Le voyant ainsi marcher sur les eaux, ils eurent peur, mais Jésus leur dit :

« Ego Eimi. N’ayez pas peur, c’est Moi»

- ou Ego Eimi, “Je SUIS” est la transcription en première personne de YAHWEH.

En Marc 10,46 la guérison de l’aveugle de Jéricho est le dernier acte de puissance de Jésus qui a ainsi réalisé –c’est-à-dire ‘rendu réel’– les prophéties dites ‘messianiques’ résumées en Luc 7,18 :

... les sourds entendent, les boiteux marchent, et les aveugles voient …

Aussi, les évangélistes invitent à reconnaître en Jésus le messie annoncé, différent certes de celui que certains attendaient, non pas un messie guerrier mais un messie de douceur.

• Pour Paul, la puissance libératrice manifestée en Jésus est même paradoxale :

... Dieu a choisi ce qui est faible dans le monde
pour faire honte à ce qui est fort ...

——————(1Corinthiens 1,17b ; lire 1,18 à 2,5)

Ainsi, la puissance de Jésus ne peut être attribuée à sa divinité dont Il a été dépouillé par sa venue dans la chair, Philippiens 2,7 :

Il s’est dépouillé (c’est la ‘kénose’ ) prenant la condition de serviteur devenant semblable aux hommes.
medium_charru_rouault5.jpg

• La puissance de Jésus vient donc de son humanité qui rayonne d’amour, un amour créateur et recréateur :

La Foule cherchait à le toucher,
parce qu'une puissance émanait de lui
et il les guérissait tous.
—————(Luc 6,19)

Tout est créé par Lui et pour Lui(Colossiens 1,16)


3. Puissance des disciples

Cette puissance empreinte de douceur est transmise aux disciples, c’est-à-dire à ceux qui lui font confiance :

«En vérité, en vérité, je vous le dis,
celui qui croit en Moi
fera lui aussi les oeuvres que je fais,
il en fera même de plus grandes.
»

————————————————(Jean 14,12)

Ainsi les Actes de Apôtres furent écrits pour manifester la puissance des disciples transmise par le Rabbi.

Si la puissance de Dieu éclate dans les actes de Jésus, dans sa parole, son silence met un terme à cette puissance, comme pendant la mort de Jésus, où Dieu n'intervient pas.
Ce silence révèle un nouveau visage de Dieu ; Il ne nous écrase pas sous sa puissance, mais nous laisse un espace de liberté, nous accueillant par son amour. Dieu est Amour, et tellement amour qu’Il se fait silence sur le chemin des hommes, afin que librement, chacun Le cherche et Le rencontre.

Ton action me réjouit Seigneur,
et devant les œuvres de tes mains je crie de joie.

————————————————————(Psaume 92,5)

Odile BERTRAND

—•o0O0o•— 

L'article qui précède est le texte de l'émission
“Un mot de la Bible” sur Fréquence Protestante 100.7 FM
du samedi 3 février 2007.

—oOOOo— 

Un ouvrage collectif grand public reprenant le mot traité dans cette note, et une vingtaine d'autres mots "passés" du grec dans la langue française est disponible au éditions Passiflores : 

Des mots de la Bible. Le grec que vous parlez sans le savoir.

logos,parole,discours,logique,principe

(chaque mot fait l'objet d'une enluminure par Marie-Hellen Geoffroy)

Editions Passiflores, octobre 2010 (143 pages ; 17 €uros)

Les commentaires sont fermés.