Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Ancien Testament comme littérature de crise

Le samedi 28 janvier 2006, plus de 70 personnes ont participé dans une atmosphère studieuse et conviviale à la session de formation organisée par la Cellule Régionale d'Animation Biblique au Foyer Evangélique de Grenelle. Une session passionnante animée par Thomas RÖMER (exégète, professeur d'Ancien Testament à Lausanne).
>>>>>>>>Voir le compte-rendu en images




Projections à l'appui, Thomas Römer a d'abord retracé la grande fresque des transformations socio-politiques en Israël-Juda du XIème au Vème siècle, et précisé les contextes sociaux, historiques et religieux qui mènent à la disparition du royaume de Juda en 587 av. J.C.

Les participants se sont ensuite réparti en six groupes pour lire des textes biblique exprimant trois réponses différentes qui se sont mises en place successivement face à cette crise vers la fin de l'époque babylonienne et au début de l'époque perse.
Les textes travaillés étaient :

2 Rois 24,18 à 25,30 ; Exode 6,2-8 ; et Esaïe 43,9 à 21

Les questions posées à ces textes (contexte littéraire encadrant le passage ; rôle joué par de YHWH ; façon de présenter le présent, le passé et l'avenir), visaient à comprendre la manière dont cette crise a été gérée et comment elle est devenue fondatrice d'une nouvelle identité, celle du judaïsme.

L'après-midi, après un pic-nic sur place, Thomas Römer nous a proposé un exposé sur la notion de "crise" (qui fait son apparition dans la pensée et les langues européennes après la révolution française). Une intéressante grille de lecture, reprise du sociologue allemand A. Steil, nous a permis de repérer dans les textes travaillés le matin les trois types de réponse à une crise : celle du "mandarin" qui raconte et explique l'histoire ; celle du "prêtre" qui rêve d'un retour aux origines ; et celle du "prophète" qui voit dans la crise la possibilité d'un avenir meilleur.

Après une discusion en plénière et une pause, un dernier exposé sur la "crise" dans la recherche récente sur le Pentateuque nous a conduit à analyser les modèles de formation de la Bible Hébraïque proposés par la modernité et la post-modernité. Comment ces modèles gèrent-ils aussi à leur manière une crise ? Comment sont-ils chacun tributaires de la pensée de leur temps ?

Patrice Rolin

(Les exposés de la journée ont été enregistrés,
après décryptage leur texte sera disponible au printemps)

——— Dans la suite de cette première session, nous vous invitons à une seconde journée biblique sur le Nouveau Testament comme littérature de crise le 18 mars prochain à Paris ———

Les commentaires sont fermés.