Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'apocalyptique, contestation de l'idole

Le samedi 18 mars 2006, entre 40
et 45 personnes ont participé à la session organisée par la Cellule Régionale d'Animation Biblique au Foyer de Grenelle. Une session animée par Elian CUVILLIER (exégète et professeur de Nouveau Testament à l'Institut Protestant de Théologie à Montpellier).

>>>Voir le compte-rendu en images

La littérature apocalyptique est une littérature de crise.
Plus précisément, l'utilisation du langage apocalyptique par les auteurs du Nouveau Testament a pour but de “mettre en crise”
le regard que la communauté chrétienne porte sur elle-même
et sur le monde. Hésitant entre fascination et rejet du monde, certitude sur elle-même ou fragilité dans un univers hostile,
la communauté chrétienne est appelée à entendre ces textes apocalyptique comme la possibilité offerte d'une “troisième voie” qui évite à la fois l'impasse de la sectarisation et celui du simple alignement sur la société.

• “L'attente apocalyptique entre la secte et la cité”
Un premier exposé a introduit à la fascination que suscitait au premier siècle l'Empire et la Pax Romana, image et promesse d'une stabilité éternelle. Dans ce contexte, "penser la fin du monde" est incompréhensible et absurde, c'est même incivique et potentiellement subversif. La pensée apocalyptique est en effet une pensée de rupture avec un système idolâtre en ce qu'il s'impose à tous comme une évidence, dispensant de penser un autre monde.

>>> Texte intégral de la conférence introductive ...

Un premier travail de groupe a amené à lire et comparer
1 Thessaloniciens 4,13—5,11
et 2 Thessaloniciens 2,1-17 pour y repérer les éléments spéculatifs (sens de l'histoire, scénario de la fin des temps), consolateurs (soutien des destinataires dans l'épreuve, une espérance de salut est offerte), et kérygmatiques/ contestataires (Dieu va intervenir pour faire justice, exhortations à une attitude de résistance).

>>> Indications pour l'étude de ces textes ...

• “La contestation de l'idole ou l'écriture apocalyptique
comme dissidence au coeur de la cité romaine”

Ce second exposé a montré comment l'Apocalypse de Jean,
qui se présente comme un livre de visions, est une contestation radicale du système impériale considéré comme idolâtre. L'histoire présente est observée et critiquée par le visionnaire du point de vue de l'événement pascal, la mort et la résurrection du Christ, centre de l'histoire (du point de vue de celui qui en vit).

>>> Texte intégral de cette conférence ...

Un second travail de groupe sur Marc 13 (aussi appelé "l'apocalypse de Marc"), a permis d'y reconnaître plusieurs des éléments découverts durant la journée et l'appel constant de la littérature apocalyptique à une actualisation en vue d'une veille critique.

———(Les exposés de la journée sont disponibles sur le site)———

Pour poursuivre la réflexion ...
L'apocalypse, c'était demain. Les apocalypses du Nouveau Testament, un manifeste pour l'espérance.

Elian CUVILLIER, Editions du Moulin, 1987/1996 (90 p.)

Les apocalypses du Nouveau Testament,

Elian CUVILLIER, Cahier Evangile n°110, Cerf, 2000.

Les commentaires sont fermés.